Contre La Pollution !!!  
 
  Biotecknologies 04/12/2016 16 04 14 (UTC)
   
 
biotechnologies

Tout en bas!2009

Accueil du site

Toutes les sources sont citées.

(Ordre chronologique décroissant)


 

nature  OGM : Explosion Annoncée

12 octobre 2009 : Les OGM représenteront la moitié du marché mondial de la protection des plantes en 2018. C’est la certitude de Bayer CropScience qui lorgne logiquement vers les biotechs pour son avenir. 10 % de la sole mondiale est déjà occupée par des cultures génétiquement modifiées et le marché des traits et semences OGM devrait croître de 6 % par an
jusqu’en 2025, contre 1 à 2 % pour les phytosanitaires classiques.

Objectif, pour la société un chiffre d’affaires dans les
biotechnologies de 1,4 milliard d’euros en 2018, contre 452 millions l’an dernier. Après le canola, le riz, le coton et les légumes, Bayer entend en effet se lancer sur le marché des céréales, développant actuellement des traits liés à la tolérance aux stress.

Quant aux cultures OGM dans lesquelles elle est déjà engagée, l’avenir semble être à la combinaison de traits et notamment la tolérance à plusieurs herbicides pour éviter l’apparition d’adventices résistantes.


Source : http://www.le-mag.fr/actualites-agricoles/articles/News/Explosion-Annonc-E-1902-3-1.html

 

 

 

environnement, nature, écologique, bio»Les réserves de matière sans OGM sont plus importantes que jamais«


Sur le marché mondial, il y a suffisamment de fourrage produit sans modifications génétiques pour l'UE, écrit Trace Consult. Au Brésil notamment, 45% de la récolte de soja est sans OGM. Pourtant, seulement 20% de cette quantité est certifiée sans OGM – en raison du manque de besoin. Si la demande de nourriture sans OGM augmentait, il serait facile d'établir de nouveaux systèmes de certification. La situation est analogue en Inde. (Trace Consult, 2.9.09)

 

 

 

environnement, nature, écologique, bioSaumons transgéniques – un danger pour l'environnement


Des demandes d'autorisation pour des saumons transgéniques qui grandissent plus vite sont à l'examen aux USA et dans l'UE. Mais une nouvelle étude met en garde: les poissons issus de la transgenèse supportent mieux l'élévation de la température de l'eau ou survivent mieux par manque de nourriture. Leur dissémination en milieu naturel pourrait causer d'énormes dégâts. (Univ. Göteborg, 25.8.09)

 

 

 


environnement, nature, écologique, bioChair insensible grâce au génie génétique ?


Quelques équipes de scientifiques recherchent les possibilités de modifier les animaux au moyen de la transgenèse de façon à les rendre insensibles à la douleur. Selon l'un des adeptes de cette théorie »On pourrait alors consommer de la viande tout en évitant de faire souffrir l'animal«. (New Scientist, 5.9.09)

 


environnement, nature, écologique, bioUSA : »Un conflit juridique oppose Monsanto aux paysans«


L'entreprise US Monsanto emploie 75 détectives pour espionner les agriculteurs afin de vérifier que ces derniers ne récupèrent pas les semences issues de leurs récoltes OGM brevetées pour l'année suivante. (GMWatch, 10.8.09)

 

 



environnement, nature, écologique, bio»Pois d'Angole – le nouveau maïs ?«


Les longues périodes de sécheresse et l'irrégularité des chutes d'eau inquiètent les cultivateurs de maïs au Kenya: Les rendements baissent et les coûts engendrés par l'achat de fertilisants et de pesticides augmentent. En tant qu'alternative, un institut de recherche a mis sur le marché quatre nouvelles variétés de pois d'Angole – ou pois cajan – résistantes à la sécheresse. Elles mûrissent plus rapidement, ont une forte teneur en protéines et fixent l'azote dans le sol. De plus, les cosses vertes sont utilisées comme légumes, les feuilles constituent un fourrage et les tiges servent de combustible. Les agriculteurs gagnent plus d'argent. (IRIN, 5.8.09)

 

 

 

environnement, nature, écologique, bioEn Suisse, Monsanto propose une loi pour interdire les potagers des particuliers, la loi HR 875.

Il faut savoir que les lois américaines ''liberticides généralement" sont appliquées quelques temps après dans le reste du monde. (NWO)

Vidéo : http://www.dailymotion.com/video/

 

 

 

environnement, nature, écologique, bioSemence SmartStax : l'ensemble est davantage que la somme des nouveaux gènes

La nouvelle variété de maïs SmartStax comporte 8 gènes étrangers de résistance aux herbicides et aux insectes. La mise sur le marché est prévue pour 2010. Les scientifiques mettent pourtant en garde: aucune recherche n'a été conduite sur d'éventuelles interactions. »Il n'existe à l'heure actuelle absolument pas d'évaluation sur de telles nouvelles combinaisons et sur les effets additionnels ou effets de synergie qui en découlent.« (GM Watch, 4.8.09)

 

 



environnement, nature, écologique, bioL'herbicide Roundup de Monsanto – vraiment inoffensif?

Plus de 90% de l'ensemble des plantes transgéniques sont résistantes à l'herbicide Roundup. Pourtant des études récentes prouvent que: le Roundup est toxique pour les embryons de batraciens – il l'est éventuellement aussi pour l'embryon humain. Des doses très faibles suffisent à détruire les cellules embryonnaires humaines et perturbent le fonctionnement des hormones sexuelles. Des traces de Roundup ayant été détectées dans les sédiments fluviaux, cet herbicide est interdit au Danemark. Les herbes sauvages qui résistent au Roundup sont en outre toujours plus nombreuses, engendrant de gros dégâts. (SOS, 3,6.909)

 

 



environnement, nature, écologique, bioAllemagne : 76% des candidats favorables au rejet de l'agrotechnique

Selon une enquête réalisée auprès des candidats, en amont des élections législatives de septembre 2009, 76% d'entre eux rejettent l'agrotechnique, de nombreux représentants des partis bourgeois figurent aussi parmi eux. (SAG, 19.8.09)

 

 


environnement, nature, écologique, bioMalte, Ecosse, Irlande du Nord etc. : toujours sans OGM

Malte confirme à nouveau que son territoire demeure exempt d'OGM, de même pour l'Ecosse, l'Irlande du Nord et le Pays de Galles. (MJ, 4.7.09)

 

 



environnement, nature, écologique, bioDes semences aptes au changement climatique – sans OGM

Au moyen de combinaisons innovantes, l'Institut international de recherche sur les cultures des zones tropicales semi-arides (ICRISAT) développe différentes méthodes de culture pour de nouvelles variétés de millet, sorgho, pois chiche etc., qui supportent la sécheresse et les températures élevées, et qui poussent dans des sols salins. (ICRISAT, 11.6.09)

 

 

 

 

environnement, nature, écologique, bio30 août 2009 : Risques liés aux poissons transgéniques

Les dangers du poisson transgéniqueDes chercheurs de l'Université de Gothenburg en Suède ont étudié des poissons génétiquement modifiés (GM) pour le compte de l'UE et invitent à la prudence, indique ce communiqué de presse.

Ayant simulé l'évasion de poissons GM dans le milieu naturel, ils ont constaté que ceux-ci ont un effet nettement plus grand sur le milieu naturel que les poissons d'élevage non transgéniques lorsqu'ils s'échappent.

Selon le communiqué, les poissons transgéniques ont mieux survécu quand il y a eu un manque de nourriture et ont bénéficié plus que les poissons non transgéniques de l'élévation des températures de l'eau.

«Cela est probablement dû au fait que les poissons génétiquement modifiés ont une plus grande capacité compétitive et sont meilleurs pour ce qui est de la conversion d'aliments», commente Fredrik Sundström du département de zoologie de l'Université de Gothenburg.

Une option possible consiste à cultiver les poissons transgéniques sur la terre, ce qui rendrait toute fuite impossible. Au moins les poissons fertiles doivent être maintenus dans un système fermé, poursuit Sundström.

Le poisson GM n'a encore été commercialisé nulle part dans le monde. Pour consulter le communiqué de presse en ligne en version originale anglaise, cliquer sur le lien ci-dessous.

http://www.science.gu.se/

 

 

 

 

environnement, nature, écologique, bioUSA : le retour de la culture du soja non OGM aux Etats-Unis

Cette année, les cultivateurs ont planté aux Etats-Unis près de 405'000 hectares de plus de soja non-OGM qu'en 2008. Plusieurs raisons à cela: les semences coûtent moins cher et le prix de vente du soja non-OGM est supérieur à celui du soja OGM. Les mauvaises herbes
résistantes à l'herbicide Roundup, utilisé dans les cultures transgéniques, sont toujours plus nombreuses. Sur l'ensemble du marché américain, la part du soja non-OGM s'élève désormais à 9%. (O&Non-GMO-Report, 1.7.09)

 

 

 



environnement, nature, écologique, bioScientific American critique l'influence de l'industrie transgénique sur la recherche

La célèbre - et favorable au génie génétique - revue »Scientific American«» écrit: il arrive souvent que l'industrie agroalimentaire bloque des études indépendantes sur les plantes transgéniques lorsque leurs résultats ne sont pas suffisamment flatteurs pour elle. Il est donc impossible »de vérifier si les plantes transgéniques obtiennent d'aussi bons résultats qu'on le prétend. Et ceci parce que l'industrie s'accorde elle-même le droit de veto en matière de travail de recherche indépendante.« (Scientific American, 21.7.09)

 

 



environnement, nature, écologique, bioAllemagne : la marque »Landliebe« profite bien

Landliebe, l'un des plus gros fabricants de produits laitiers en Allemagne, a du succès grâce à sa déclaration »sans génie génétique«.

Son lait provient de vaches exclusivement nourries au fourrage sans OGM. Au cours des 4 premiers mois de l'année 2009, son chiffre d'affaires a progressé, ceci en dépit de l'orientation baissière du marché. (Trace Consult, 22.6.09)

 

 

 


environnement, nature, écologique, bioUSA : Brevet sur le haricot invalidé - après plus de 10 ans !

En 1999 une entreprise avait obtenu un brevet US sur le haricot jaune Enola, une variété qui a une longue tradition au Mexique. En dépit d'une vive opposition, la validité du brevet a été maintenue pendant 10 ans. Pendant tout ce temps, l'entreprise avait réussi à interdire l'exportation d'Enola vers les USA; elle avait poursuivi en justice des paysans mexicains et des entreprises semencières. (ETC, 14.7.09)

 

 

 



environnement, nature, écologique, bioLes paysans pauvres préservent la richesse des cultures à l'échelle mondiale


Au Pérou, les Indiens Quechua reçoivent le soutien d'un nouveau fonds global. Leur rôle de gardien de la diversité menacée de la pomme de terre est d'une valeur incommensurable, notamment en période de changement climatique. D'autres paysans »gardiens de la diversité«sont également subventionnés par ce fond. (New Scientist, 13.6.09)

 

 

environnement, nature, écologique, bioPlantes cultivées résistant à la sécheresse - de bons résultats sans génie génétique

La résistance à la sécheresse est une caractéristique complexe dans laquelle de nombreux gènes - voire des centaines - sont impliqués. Il ne faut donc pas s'étonner de voir que jusqu'ici et en utilisant le génie génétique, il n'a pas été possible de créer une variété prête à la mise sur le marché. Pourtant, la culture conventionnelle, grâce à des méthodes ultramodernes et la longue expérience des paysans, a toujours permis d'obtenir des succès, comme l'ont montré les Gentech-news des dernières annéee: ainsi, plusieurs instituts de recherche ont réussi à développer plus de 50 variétés de maïs résistant à la sécheresse et un bon nombre d'entre elles sont sur le marché. En Inde, dans le Bengale Occidental, un registre fournit des informations sur 78 variétés de riz. D'autres cultures de plantes résistantes à la sécheresse ont en outre réussi, notamment soja, blé, cacahuète, cassave, pois ou encore fenugrec.

 

 



environnement, nature, écologique, bioAgriculture biologique et agriculture presque bio - le mieux pour éviter le réchauffement climatique

Les terres cultivées selon les principes de l'agriculture biologique absorbent plus de CO2 (dioxyde de carbone) que celles cultivées conventionnellement grâce à l'humus riche. Elles sont également de meilleurs »réservoirs d'eau«. Et quand elles ne sont pas labourées, elles absorbent encore plus de CO2 car l'humus reste intact. Des chercheurs de la FiBL (Frick, CH) développent un système de culture pouvant se passer de labourage et de produits chimiques. Premier résultat: le système biologique sans labourage a permis de récolter 25% de plus de maïs d'ensilage. (FiBL, 2.10.08)

 

 


environnement, nature, écologique, bioAgriculture biologique contre la faim et la pauvreté

Une étude publiée par 2 organismes de l'ONU, avec plusieurs études de cas en Afrique montre que: avec le passage à la culture biologique, les rendements ont, en moyenne, plus que doublé - grâce à une technique plus simple et plus diversifiée. Le Rapport sur l'agriculture mondiale initié par la Banque Mondiale en arrive aux mêmes conclusions. (UNEP-UNCTAD, 08)

 

 



environnement, nature, écologique, bioUSA : l'agriculture diversifiée est la plus profitable

Des chercheurs de l'Université du Wisconsin ont mené une étude sur une durée de 13 ans pour savoir quelle méthode d'agriculture était la plus productive sur les sols fertiles de l'Etat du Wisconsin. »Nous en avons conclu que les systèmes de culture diversifiée étaient plus profitables que la monoculture«, a déclaré l'un des chercheurs. La politique du gouvernement qui consiste à soutenir la monoculture est périmée. Le gouvernement devrait plutôt promouvoir l'agriculture biologique et la rotation culturale. (Press release ASA, 6.4.09; Etude)

 

 



environnement, nature, écologique, bioNouvelle recherche : communication avec signaux électriques

Lorsqu'une plante est blessée, toutes les feuilles »savent« très rapidement ou l'agression s'est produite et quelle a été sa force - grâce à des signaux électriques, un phénomène que l'on vient tout juste de découvrir. De nombreuses études récentes montrent que les plantes ne sont pas des »automates biologiques«. Leurs réponses aux agressions de parasites sont extrêmement diverses: Elles produisent des toxines, cicatrisent aussitôt leurs plaies, attirent divers insectes utiles, coopèrent avec d'autres plantes et animaux etc. Elles possèdent même un système immunitaire. »Leur secret, c'est la diversité de leurs stratégies de défense«, selon un chercheur: un grand potentiel pour l'agriculture de demain. (Proplanta, 5.3.09)

 

 



environnement, nature, écologique, bioUSA : des médecins demandent un moratoire sur la nourriture OGM

Pour l'American Academy of Environmental Medecine (AAEM), la nourriture génétiquement modifiée pose un grave risque de santé, comme le laissent supposer de multiples études animales. Cette association demande un moratoire immédiat sur la nourriture génétiquement modifiée, la mise en œuvre d'études indépendantes sur le long terme et un étiquetage obligatoire des aliments OGM. (AAEM, 19.5.09)

 

 



environnement, nature, écologique, bioUSA : brevets contestés sur les »gènes du cancer du sein«

Quelque 150'000 chercheurs, médecins, personnel de laboratoire et malades du cancer ont déposé une plainte contre la mise sous brevet des gènes BRCA1 et BRCA2 impliqués dans certains cancers du sein. Ils estiment que ces brevets entravent la recherche scientifique et compliquent massivement l'accès des femmes à d'importantes informations médicales. De nombreuses femmes ne peuvent se permettre d'effectuer le test de diagnostic facturé à 3000$. (ACLU, 12.5.09)

 

 



environnement, nature, écologique, bioLettonie et Tasmanie (Australie) restent sans OGM

La Lettonie a décidé d'interdire la culture des plantes transgéniques sur tout son territoire. La Tasmanie prolonge de 5 ans son moratoire sur les cultures d'OGM. (The Baltic Course, 13.5.09)

 

 


environnement, nature, écologique, bioCanada : stoppez la luzerne transgénique !

80 groupements, parmi lesquels figurent notamment des producteurs alimentaires et des organisations paysannes de tout le Canada, demandent que l'on interdise l'introduction et les essais en plein champ de la luzerne OGM de Monsanto. Au Canada, le marché du colza biologique s'est déjà effondré en raison des contaminations dues aux cultures transgéniques et ce pays ne peut se permettre de perdre aussi celui de la luzerne. (CBAN, 28.4.09)

 

 

 



environnement, nature, écologique, bioUSA : De l'ancien avec du nouveau en matière de pommes de terre résistantes

De petits vers - les nématodes à galles - peuvent parasiter le système racinaire de la pomme de terre et lui causer d'importants dégâts. A l'heure actuelle, ils sont combattus au moyen de pesticides. En combinant d'anciennes méthodes connues avec de nouvelles méthodes, des chercheurs ont réussi à cultiver des variétés de pommes de terre à haute résistance et dont le rendement est supérieur - sans génie génétique. (USDA, 1.4.09)

 

 

 

environnement, nature, écologique, bioMoratoire sur les OGM : l'Europe doit suivre l'exemple suisse

Les 250 participantes et participants venus de 28 pays pour assister à la 5ème Conférence Européenne des régions sans OGM «Alimentation et Démocratie» appellent à un moratoire européen sur l'autorisation et la culture commerciale d'organismes génétiquement modifiés (OGM). (GMO-free-regions.org, 26.4.09)

 

 




environnement, nature, écologique, bioLe génie génétique en agriculture n'améliore pas la productivité

Des chercheurs américains chargés de procéder à l'évaluation de données du Ministère de l'agriculture US ont constaté qu'aucune des variétés de plantes génétiques ne permet d'obtenir une véritable augmentation de la productivité. (Union of Concerned Scientists, avril 2009)

 


environnement, nature, écologique, bioLa majorité des citoyens allemands exige l'étiquetage «Sans OGM»

Plus des trois quarts des citoyens allemands se prononcent en faveur de la mise en place d'un label «Sans OGM» par les groupes de la grande distribution et l'industrie alimentaire. Lors de leurs achats, 73% des consommatrices et consommateurs s'orienteraient en fonction de l'étiquette «Sans OGM» et leur choix se porterait plutôt des produits portant cette inscription. (BUND, 29.4.09)

 

 





environnement, nature, écologique, bioEssais alimentaires avec du maïs MON810 sur des vaches laitières - effets négatifs

Selon Greenpeace, l'étude effectuée par l'Université technique de Munich présente de graves lacunes méthodologiques au niveau des animaux utilisés dans le cadre de l'expérience, de la composition des aliments et du choix de la méthode de test. Cette étude ne permet pas en outre pas de faire des déductions sur les risques pour l'homme et l'environnement. (Greenpeace, avril 2009)

 



environnement, nature, écologique, bioUSA : pomme de terre résistante aux vers - sans OGM

De petits vers, les nématodes des racines noueuses Columbia (CRN) peuvent ruiner des récoltes entières de pommes de terre. Actuellement, ces ravageurs sont combattus à l'aide de pesticides puisque la pomme de terre ne possède aucune résistance. Afin de développer une pomme de terre résistante, des chercheurs ont croisé - avec succès - des variétés de pommes de terre sauvages avec des espèces conventionnelles, en utilisant les méthodes de culture les plus modernes. Ils ont obtenu une variété qui résiste aux maladies, offre un bon rendement, et est savoureuse - sans génie génétique. (USDA, 1.4.09)

 

 

 

 

environnement, nature, écologique, bioLe maïs OGM interdit en Allemagne - Food and Democracy les 24./25.4 à Lucerne

Actuellement, les évènements se précipitent: l'Allemagne interdit la culture de la variété de maïs MON810 de Monsanto. La Bavière stoppe elle-même les essais en plein champ. Le brevet sur l'élevage porcin affronte une vaste opposition (info. No 2). A l'occasion de la Conférence »Food and Democracy«, vous pourrez accéder aux informations de première main concernant toutes les évolutions actuelles, échanger des arguments, établir des réseaux, rencontrer des personnes qui partagent les mêmes idées... Information: http://www.foodanddemocracy.org

 

 

 



environnement, nature, écologique, bioBrevet sur l'élevage porcin : La liberté d'élevage est en jeu

L'Office européen des brevets a accordé un brevet sur une race de porcs: Il concerne une séquence génétique permettant aux animaux une croissance plus importante et plus rapide. L'absurdité de ce brevet est que dans plusieurs revendications, il s'agit d'animaux qui possèdent naturellement ce gène. 50 associations et environ 5'000 personnes s'opposent à ce brevet. Le président de l'Union allemande des paysans met en garde: C'est la liberté d'élevage et de culture qui sont en jeu. (SZ, 14.4.09)

 

 



environnement, nature, écologique, bioMexique : Protection de la diversité du maïs indigène

L'Altiplano mexicain entend protéger ses variétés de maïs indigènes des contaminations et interdit la culture du maïs transgénique.
(Sci.Dev.Net, 3.4.09)

 

 



environnement, nature, écologique, bioFrance : Label Nourri sans OGM


Le Conseil national de la consommation a décidé de créer une étiquette »Nourri sans OGM« en vue du marquage de la viande et des produits laitiers d'animaux nourris d'aliments qui ne contiennent pas d'OGM. (Europe1, 3.4.09)

 

 



environnement, nature, écologique, bioUSA : L'agriculture bio est la plus profitable

Une équipe de chercheurs de l'Université du Wisconsin a mené une étude sur une durée de 13 ans pour savoir quelle était la meilleure agriculture sur les sols hautement productifs de l'Etat du Wisconsin. Nous en avons conclu que les systèmes diversifiés sont plus productifs que les monocultures, a déclaré un des membres de l'équipe. La politique du gouvernement qui consiste à soutenir le système de monoculture est périmée. Le gouvernement devrait plutôt promouvoir l'agriculture biologique et la rotation culturale. (Communiqé de presse ASA, 6.4.09; Etude)

 

 

 

environnement, nature, écologique, bioFood and Democracy - 5 ème Conférence européenne des régions sans OGM

Les 24/25 avril 2009, 400 spécialistes venus de 30 pays européens se réunissent à Lucerne pour discuter de stratégies qui permettraient d'ancrer démocratiquement, en Europe, l'existence d'une agriculture et de denrées alimentaires exempts d'OGM. Avec son moratoire sur le génie génétique, la Suisse sert de modèle en la matière. Chiara Simoneschi, la présidente du Conseil national ouvrira la manifestation en tant que première citoyenne du pays. Y seront également présent Niki Berlakovich, ministre autrichien de l'agriculture, le ministre écossais de l'environnement ainsi que le ministre adjoint de l'environnement de Tchéquie. L'Allemagne y sera entre autres représentée par la parlementaire du groupe des verts Renate Künast, la Suisse le sera de manière éminente par la Conseillère aux Etats Simonetta Sommaruga et les Conseillers (ères) nationaux Maya Graf et Hansjörg Hassler. On y trouve également Dr. Hans Herren, Président de BioVision, Carlo Petrini, fondateur du mouvement Slow Food, le spécialiste de biologie moléculaire Prof. Gilles-Eric Seralini de l'Université de Caen et de nombreux autres expertes et experts issus des milieux scientifiques, politiques et agriculture.

Êtes-vous intéressés ? Informations et possibilités d'inscription sous : http://www.foodanddemocracy.org

 

 



environnement, nature, écologique, bioEurope : nombreux pays hostiles au maïs OGM de Monsanto

L'Autriche, la France, la Grèce, la Hongrie et le Luxembourg interdisent la culture et la vente du maïs GM de Monsanto. http://www.foodanddemocracy.org

 

 




environnement, nature, écologique, bioL'Europe est largement exempte d'OGM

En Europe, la culture d'OGM est en dessous du seuil des 0,01% des surfaces agricoles dans le monde et se limite à l'Allemagne, l'Espagne, le Portugal, la Tchéquie et la Slovaquie. Depuis 1998 aucune nouvelle culture d'OGM n'a été autorisée. http://www.foodanddemocracy.org

 

 

 


environnement, nature, écologique, bioAllemagne : Poulets »sans génie génétique«

Stolle GmbH&Co, le deuxième plus important producteur de volaille en Allemagne désire étiqueter ses poulets sous le label »sans génie génétique«. Ses poulets sont nourris sans OGM. (HNA, 19.3.09)

 

 



environnement, nature, écologique, bioInde : »pois magique« pour zones arides - sans OGM

Grâce à une nouvelle technologie de culture, l'Institut de recherche ICRISAT a élaboré une nouvelle variété de pois cajan sans OGM. Son rendement est supérieur de 40% à celui des variétés traditionnelles, il résiste mieux aux maladies et de surcroît, il supporte bien la sécheresse. Le »pois magique« est déjà sur le marché. (ICRISAT, 2.3.09)

 

 

 

environnement, nature, écologique, bioAutriche et Hongrie : l'interdiction de cultiver le maïs GM est maintenue

L'Autriche et la Hongrie peuvent maintenir leur moratoire sur les cultures des maïs transgéniques MON810 et T25. Les ministres européens de l'environnement ont rejeté la proposition de la Commission européenne qui visait à lever l'interdiction de ces cultures. (Transgen.de, 2.3.09)

 

 

 



environnement, nature, écologique, bioUE : Blocage politique sur l'autorisation de culture du maïs GM

Le Comité permanent des représentants des Etats membres de l'UE n'a, une fois de plus, pas réussi à dégager une majorité qualifiée quant à la proposition de l'UE d'autoriser la culture de deux variétés de maïs Bt (Bt11 et 1507). (Transgen.de, 26.2.09)

 

 

 



environnement, nature, écologique, bioFrance : le gouvernement maintient l'interdiction de culture du MON810

Les Etats membres de l'UE n'ont pas réussi à se mettre d'accord sur l'avenir des moratoires français et grec en matière de culture du MON810. En dépit du rapport publié par l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa) concluant à l'absence d'effets sur la santé humaine et animale du maïs MON810, le gouvernement français maintient l'interdiction de sa culture. (BioSicherheit, 19.2.09)

 

 

 


environnement, nature, écologique, bioL'Autriche revendique le droit aux interdictions nationales

Suite au refus des Etats-membres de l'UE de donner leur accord pour la culture de deux autres variétés de maïs Bt (Bt11 et 1507, voir Gentech-news 194.2), l'Autriche exige de Bruxelles qu'à l'avenir, la décision d'autoriser la culture d'une certaine variété de plante GM dans son propre pays, soit tranchée à l'échelle nationale. (news.at, 6.3.09)

 

 

 


environnement, nature, écologique, bioJapon : nouvelle variété de soja - sans génie génétique

Grâce à la culture conventionnelle, l'US Agricultural Research Service a mis au point une nouvelle variété de soja (N8101) qui devrait contribuer à approvisionner le grand et lucratif marché japonais du soja. Le soja N8101 serait cultivé aux USA et les récoltes exportées vers le Japon. Cette variété convient à la préparation du natto, un aliment japonais traditionnel très nourrissant, fait de soja fermenté. (USDA, 12.12.08)

 

 

 

 

environnement, nature, écologique, bioUSA : Les groupes agroalimentaires entravent et interdisent la recherche indépendante


26 chercheurs de renom étudiant l'interaction insectes/plantes se sont plaints auprès de l'EPA (Environmental Protection Agency): Il est désormais impossible de mener une recherche véritablement indépendante sur de nombreuses questions en matière de risques induits par les plantes transgéniques. Etant donné que les plantes GM sont brevetées, les entreprises agroalimentaires posent leurs conditions: soit ils refusent de fournir aux scientifiques les semences nécessaires à leurs recherches, soit ils essaient d'influencer les résultats de la recherche, soit ils interdisent certains projets de recherche. Ainsi, se référent à la convention sur le brevet du maïs GM, Syngenta complique, voire interdit non seulement la recherche en général, mais spécifie qu'un acheteur de semence n'est pas autorisé à comparer le produit Syngenta avec d'autres plantes. (NYT, 19.2.09)

 

 

 


environnement, nature, écologique, bioJugement de la Cour européenne de justice : les données sur les OGM doivent être communiquées

Un citoyen français qui voulait connaître la fiche d'implantation des essais de dissémination d'OGM dans sa commune d'Alsace, n'a pu obtenir l'information souhaitée. A tort, en a jugé la Cour européenne de justice: les autorités des pays européens ont l'obligation d'informer de manière complète leurs citoyennes et citoyens sur le lieu et l'importance des essais en plein champ. (AFP, 17.2.09)

 

 



environnement, nature, écologique, bioRiz doré testé sur des enfants

Dur riz génétiquement modifié pour produire de la provitamine A - le fameux »riz doré« - a été testé sur des enfants en Chine et aux USA. 22 scientifiques s'opposent à cette expérimentation: les questions concernant la qualité et la sécurité de ce riz ne sont pas encore résolues. Aucune expérimentation animale n'a été effectuée à ce jour.

Il existe plusieurs indices de toxicité potentielle et d'effets secondaires possibles. »De tels essais n'ont pas été autorisés dans l'UE en l'absence d'informations en matière de sécurité«, ont-ils écrit. (I-SIS, 16.2.09)

 

 

 



environnement, nature, écologique, bioAllemagne : »Les géants agricoles ne doivent pas décider du sort de notre pays«

Les paysans exigent que la Bavière soit sans OGM. La ministre fédérale de l'agriculture Ilse Aigner (CSU) entend réexaminer l'autorisation du maïs transgénique; il n'a »aucune utilité perceptible dans ce pays«.
(BZ, 18.2.09)

 

 

 



environnement, nature, écologique, bioUSA : Soja résistant à la sécheresse - sans génie génétique

Une nouvelle variété de soja résistante à la sécheresse devrait bientôt faire son apparition sur le marché. Elle est le résultat d'une scrupuleuse sélection et croisement d'espèces tolérant la sécheresse avec des variétés dont le rendement est très élevé. (Seedquest. 29.1.09)

 

 

 

 

 

environnement, nature, écologique, bioLes USA veulent introduire la tolérance à la contamination par des OGM non autorisés

Aux Etats-Unis, l'introduction d'une législation devrait interdire aux autorités d'entreprendre toute action lors de la détection, lors d'une récolte, d'impuretés transgéniques illégales. La prise d'une telle décision soulève un tollé de protestations de la part des milieux environnementaux et scientifiques. Elle inquiète également l'industrie exportatrice. (Intresa Trade, 2.2.09)

 

 

L'homme transgénique?

environnement, nature, écologique, bioUSA : Eminent réseau hospitalier catholique hostile à l'alimentation GM et la viande clonée

»Catholic Healthcare West«, une organisation regroupant hôpitaux, cliniques, médecins et personnel hospitalier, veut obliger ses fournisseurs de produits alimentaires à renoncer totalement aux animaux clonés et aux aliments transgéniques. (CHW, 5.1.09)






environnement, nature, écologique, bioAllemagne : le ministre bavarois de l'environnement veut la »paix dans les champs«

Markus Söder (CSU), ministre de l'environnement du Land de Bavière, a l'intention d'autoriser les essais en plein champ, uniquement s'ils sont réalisés sous serre. Ce qui permet de régler »la problématique des croisements«. Il souhaite de voir enfin régner la »paix dans les champs«. Il demande à l'UE de laisser les régions décider elles-mêmes de leur sort. (SZ, 11.2.09)




Expériences transgéniques sur des souris




environnement, nature, écologique, bioLes agrocarburants aggravent la faim

»Pour remplir le réservoir d'une voiture avec 95 litres d'éthanol, il faut 200 kilos de maïs. Ce qui est suffisant pour nourrir une personne pendant un an«, déclare SWISSAID. Les terres agricoles des pays du Sud, où la population souffre de la faim, sont sacrifiées pour satisfaire les besoins énergétiques des pays du Nord. La plupart des végétaux énergétiques ne sont en outre pas plus favorables à l'environnement que les carburants fossiles. (SWISSAID, 10.2.09)







environnement, nature, écologique, bio»Les gènes n'expliquent pas tout. Un enfant peut hériter des expériences de sa mère.«

Des chercheurs ont créé des souris (appelées souris knock-out) présentant un trouble de la mémoire d'ordre génétique. Elles se sont mal débrouillées au cours de tous les tests de mémoire qu'elles ont subis. Puis on leur a donné des jouets, elles ont pu bouger et on les a mises en présence d'autres compagnes. Grâce à cet environnement riche et varié, elles se sont complètement remises de ce déficit mémoriel. Leur descendance a hérité du gène défectueux – mais leur mémoire était en revanche normale. A la surprise des chercheurs, elles avaient également hérité ce que leurs mères avaient appris au cours de la thérapie. (ddp.wissenschaft.de, 4.2.09)

 

 

 

environnement, nature, écologique, bioUSA : Soja non OGM – moins cher et offre un bon rendement

Le soja transgénique est majoritairement résistant à l'herbicide Round-up de Monsanto. Désormais, les cultivateurs qui reviennent au soja non manipulé sont toujours plus nombreux. Raisons: les coûts du Round-up ont été multipliés par trois; les herbes sauvages développant une résistance au Round-up sont toujours plus nombreuses, ce qui contraint les cultivateurs GM à recourir à d'autres herbicides. La demande de soja non OGM, destiné à l'exportation, existe et son prix est plus élevé. Les paysans peuvent en outre récupérer des semences à partir des récoltes, ce qui leur est interdit dans le cas du soja GM breveté.
(PR University Missouri, 8.9.08)

 

 



environnement, nature, écologique, bio Inde : le gouvernement stoppe les aubergines GM

Une vaste coalition de médecins (Doctors for food & bio-safety) exige un moratoire immédiat sur les essais en plein champ d'aubergines transgéniques (brinjal Bt), suite aux révélations d'une étude française menée par l'Université de Caen: celle-ci attirait l'attention sur les risques importants, en matière de santé, que présentait cette aubergine et signalait des anomalies formelles (documents non signés par les chercheurs), invalidant les données présentées. A l'égal des chercheurs, cultivatrices et cultivateurs s'opposent à ces expériences. Le gouvernement décrète désormais un moratoire sur la commercialisation des aubergines transgéniques. (CNN-IBM, 30.1.09, GMWatch, 15.1.09)

 

 


environnement, nature, écologique, bioUSA : Des animaux transgéniques bientôt dans nos assiettes ?

La FDA (Food and Drug Administration) publie des directives régissant l'approbation d'animaux génétiquement modifiés, destinés à la consommation. Les premiers animaux transgéniques – saumons géants, par exemple – font leur apparition sur le marché. (Reuters, 15.1.09)

 

 

environnement, nature, écologique, bio USA : »Premier chien cloné vendu – à l'échelle mondiale«

Une entreprise californienne implantée en Corée du Sud a vendu le premier chien cloné pour des raisons commerciales. Le Labrador a été remis à ses propriétaires pour la somme de 155'000 $. Ceux-ci avaient commandé un clone de leur chien mort. La biotechnologie découvre ici le marché porteur des amoureux des animaux de compagnie. (Die Zeit,
28.1.09)

 

 

 

 

environnement, nature, écologique, bio»Le bio peut nourrir l'Afrique«

Selon une étude menée par le Programme des Nations Unies pour l'Environnement (PNUE), l'agriculture biologique offre aux régions pauvres d'Afrique la meilleure opportunité d'échapper à la pauvreté et à la malnutrition. Les petites exploitation d'agriculture bio permettent d'augmenter massivement les rendements tout en améliorant la fertilité des sols. Ce qui implique un accroissement de la sécurité alimentaire. (UNEP, 2008)

 

 

 

environnement, nature, écologique, bio La Géorgie bannit les OGM 23/ 01/ 2009


TBILISSI, 23 janvier 2009 - RIA Novosti. La Géorgie sera décrété pays sans OGM, a annoncé vendredi à la télévision locale le président géorgien Mikhaïl Saakachvili.

"La Géorgie ne table pas sur une importante production agricole. Nous souhaitons que notre production soit pure et écologiquement saine. Je vais charger le gouvernement de faire en sorte que les produits génétiquement modifiés soient interdits en Géorgie comme c'est le cas dans certains pays de l'Europe de l'Est et au sein de la CEI", a déclaré M.Saakachvili.

Vendredi, Mikhaïl Saakachvili participe à une émission en direct "Le président géorgien répond aux questions de la population", dans laquelle les habitants de la Géorgie peuvent poser les questions au président du pays.

http://fr.rian.ru/world/

 

 

environnement, nature, écologique, bioAllemagne : les zones naturelles protégées doivent être sans OGM Génie génétique et protection de la nature ne sont apparemment pas compatibles

Au centre du problème, des menaces potentielles sur les espèces protégées en raison de la présence de pollens de plantes transgéniques. Les associations allemandes de protection de la nature exigent que des distances de sécurité minimales de 1000 mètres, par rapport aux zones protégées, soient respectées. (BioSicherheit, 7.1.09)

 



environnement, nature, écologique, bioRiz enrichi à la vitamine A : promesse discutable de l'industrie du génie génétique

Le »riz d'or« n'a jusqu'ici pas tenu sa promesse de salut. Une étude a démontré que la plupart des questions soulevées en termes de qualité et de sécurité du »riz d'or« demeurent sans réponse à l'heure actuelle. (foodwatch, 7.1.09)

 

 

 

environnement, nature, écologique, bioAngleterre : présence de colza GM non-autorisé dans colza conventionnel

Une étude du Ministère britannique de l'environnement, de l'alimentation et des affaires rurales (DEFRA), démontre que du colza contaminé par du colza GM GT73, tolérant à un herbicide non autorisé, avait été illégalement cultivé en Angleterre. On craint que ce colza GM ne se propage dans d'autres champs, qu'il ne se croise avec des variétés sauvages apparentées, voire même qu'il contamine le miel. 

(Department for Environment, Food & Rural Affairs, 19.12.08)

 

 

 


environnement, nature, écologique, bioLa présence de résidus sur les plantes GM nuit aux cellules humaines

Les résidus de l'herbicide »Roundup« dont l'un des principes actifs est le glyphosate, et dont on peut constater la présence sur la majorité des aliments et fourrages OGM qui sont sur le marché, ont des effets toxiques, voire même mortels sur les cellules humaines - à des doses infinitésimales aussi. Tel est le résultat d'une étude française menée par des chercheurs de l'Université de Caen. (Crii-Gen, janv. 2009)

 

 

 



environnement, nature, écologique, bioBfN Allemagne : méthodes de culture non OGM, promesse de  solutions moins risquées et plus économiques

L'Office fédéral allemand de la protection de la nature (BfN) a pris position sur la culture des plantes transgéniques, concluant qu'elle est hautement controversée et que son utilité sur le long terme n'est toujours pas prouvée. Le BfN est entre autres favorable aux méthodes de culture basées sur le marquage génétique »smart breeding« et aux mesures de protection biologiques ou mécaniques des plantes. De telles méthodes de culture seraient des solutions moins risquées et plus économiques que celles des plantes OGM. (Bundesamt für Naturschutz 
BfN, Dezember 2008)

 

Les semences OGM de la multinationale Monsanto

 

environnement, nature, écologique, bioAllemagne : Le paon du jour - papillon de l'année 2009

Le paon du jour a été élu par la Confédération allemande »papillon de l'année 2009«. Le maïs transgénique Bt représente une véritable menace pour ce splendide animal. Selon une étude récente, environ 20% des chenilles de cette espèce ont péri après ingestion de feuilles d'orties sur lesquelles s'était déposé du pollen de maïs OGM en concentration caractéristique, telle qu'elle existe à la lisière des champs. (BUND, 18.12.08)




environnement, nature, écologique, bioPlantes transgéniques supportant le sel - une impossibilité ?

Pendant plus de 30 ans, l'on a essayé de développer une tolérance au sel en matière de culture de riz ou de blé au moyen du génie génétique - sans succès. Selon des chercheurs hollandais, il semble que cela soit impossible: les manipulations génétiques permettant d'atteindre cet objectif seraient trop complexes. (BBC, 4.12.08)

 




environnement, nature, écologique, bioBrésil : Soja garanti sans OGM

Le complexe industriel ABRANGE (une association de producteurs de céréales et de semences, d'industries manufacturières et de laboratoires de certification) propose du soja garanti non-OGM. ABRANGE annonce qu'à l'heure actuelle, au Brésil, plus de 40% de l'ensemble des récoltes de soja sont, à l'origine, sans OGM. 10% de cette quantité est certifiée non-OGM par ABRANGE avec traçabilité totalement documentée. En cas de besoin, l'accroissement des exportations vers l'Europe est tout à fait envisageable. (TraceConsult, 26.11.08)




environnement, nature, écologique, bioInde : Le Kerala reste sans OGM

Le gouvernement du Kerala déclare que son Etat reste une zone hors OGM. Les expériences en plein champ sont également interdites. (The Hindu, 18.12.08)




environnement, nature, écologique, bioPlantes sauvages résistantes au sel - un nouvel espoir

Sur la totalité des réserves d'eau de la terre, seul 1% est de l'eau douce et 99% de l'eau salée. Il convient dès lors de domestiquer des plantes sauvages qui prospèrent en milieu salé. Tels le crambé (seakale) et la salicorne ou asperge de mer (samphire), plantes qui poussent couramment le long des côtes, autrefois consommées mais tombées en désuétude de nos jours. En Hollande, le crambé est maintenant cultivé à des fins commerciales - avec grand succès. Des chercheurs essaient en outre de croiser des plantes cultivées (tels qu'épinards, betteraves ou betteraves sucrières) avec des espèces sauvages apparentées et résistantes au sel. Les variétés obtenues supportent de plus fortes concentrations de sel. (Science, 5.12.08)








Ajouter un commentaire à cette page:
Votre nom:
Votre adresse e-mail:
Votre site web:
Votre message:

 
  Contre La Pollution !!
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
  ( Modérateur )
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
  Publicité
  Site en 24 Langues ! Merci .
  ( Forêt )
LES NORMES EN VIGUEUR, Y COMPRIS LES NOUVELLES NORMES EUROPPEENNES POSENT PROBLEME POUR PLUSIEURS RAISONS :

- D'abord, seuls les rejets dans l'atmosphère sont pris en compte dans le calcul des rejets d'un incinérateur. Or, d'après Greenpeace [1], " La réduction des émissions de dioxine et des métaux lourds dans les fumées semble avoir abouti à un accroissement parallèle du re largage de ces substances dans les cendres résiduelles, qui contaminent notre environnement".

Conclusion : les quantités de polluants rejetées dans l'environnement sont largement sous-estimées.

- Par ailleurs, selon le même rapport, Les nouvelles directives européennes n'ont pas formulé leurs objectifs de réglementation et de contrôle en fonction des impacts sur la santé humaine, mais en fonction de la faisabilité technique.

Cela signifie que les normes s'alignent sur les évolutions techniques en matière de traitement des fumées. Elles ne s'alignent pas sur les recherches en matière de santé.

Pour preuve, la lettre du SMVO de mai 2000 présente un tableau qui compare les rejets garantis par le projet d'incinérateur géant et les normes. Dans ce tableau, on constate qu'une installation à la pointe de la technique parvient tout juste à respecter les normes, dans le meilleur des cas pour les molécules dangereuses comme les dioxines et les furannes, de nombreux métaux lourds (Sb, As, Pb, Cr, Co, Cu, Mn, Ni, V, Sn, Se, Te), les chlorures d'hydrogène, l'oxyde d'azote et d'autres polluants.

- Concernant les rejets dans l'atmosphère, l'incertitude sur les quantités de polluants relargués est liée à la méthode de mesure. En Belgique une étude a montré que la technique de mesure des dioxines sur quelques heures (18 heures dans l'étude) avait sous estimé les émissions de dioxines par un facteur trente à cinquante. Or en France les mesures ont lieu sur des périodes de 6 à huit heures.

En conclusion, il est permis de douter des garanties données par un constructeur en matière de quantité de polluants rejetés dans l'atmosphère.

- Une étude publiée par The Lancet en mai 2001 (cette revue fait autorité au niveau mondial en matière d'études épidémiologiques) montre que même des doses de polluants très faibles ( en dessous des normes ) entraînent des modifications biologiques et des conséquences négatives pour la santé.
  ( Pollution ! )
Être exposé aux polluants atmosphériques c'est entrer en contact avec eux par l'intermédiaire de l'air ambiant. L'effet sanitaire éventuel est lié, notamment à la "dose absorbée". Cette dose est éminemment difficile à mesurer (Plan Régional IDF sur la Qualité de l'Air - PRQA, 1999)
L'impact de la pollution dépend de notre état de santé, de la concentration des polluants dans l'air, de la durée d'exposition, et de l'importance des efforts physiques que nous réalisons.
Ces quatre facteurs sont très importants dans l'évaluation précise de risques sanitaires liés à la pollution chez un individu. Et, ce dernier point est particulièrement sensible dans les zones de loisirs où les activités physiques et sportives sont nombreuses et les enfants plus fragiles présents.

Les véhicules de type diesel sont fortement émetteurs d'oxydes d'azote et de particules fines. En effet, les diesels émettent 30 à 100 fois plus de particules que les véhicules à essence, ce qui constitue 90 % des particules émises par l'ensemble des véhicules !
La composition des particules qui sont présentes dans l'atmosphère reste complexe à déterminer vu qu'elles résultent de mélanges de substances et d'agrégats dont l'origine, la granulométrie et la composition chimique varient en fonction du temps et de l'environnement.
On peut ainsi y relever du carbone, des composés minéraux d'origine tellurique ou anthropique (métaux, sels, nitrates, sulfates, composés organiques : Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques (HAP)).
L'adjonction d'additifs dans le gazole pour le rendre plus performant est également à l'origine de la toxicité des particules. Les sulfates et le carbone restent les constituants principaux des particules. De plus, celles qui sont émises par les différentes sources se modifient au cours de leur passage dans l'atmosphère. Par exemple, une particule carbonée d'origine diesel de 0,1 micromètre (µm) peut s'agglomérer avec d'autres particules et s'enrober de nitrates et de sulfates provenant de la transformation chimique des polluants gazeux.
  ( Pollution de l'air )
Dorénavant, les médias relatent quotidiennement les problèmes environnementaux. Les occasions sont malheureusement devenues multiples et la pollution atmosphérique s'impose comme un sujet qui préoccupe de plus en plus les citoyens, les journalistes, les politiques et les gouvernements.
A ce titre, les alertes sont nombreuses comme en témoigne la presse : "En Île-de-France AIRPARIF recommande aux personnes à risques (jeunes enfants, personnes asthmatiques ou allergiques, insuffisants respiratoires chroniques, personnes âgées... ) d'éviter toute activité physique intense et de respecter scrupuleusement les traitements médicaux en cours" (TF1, le 18 juillet 1999) ; "La pollution atmosphérique s'est aggravée en Île-de-France : Tous les éléments étaient conjugués pour que des pics de pollution atmosphérique soient à nouveau enregistrés (...) une météo défavorable, avec du soleil et un vent faible, une circulation routière très intense" (Le Monde, le 30 juillet 1999).

Ces deux extraits de presse écrite et de journal télévisé rendent compte des quatre composantes de la pollution atmosphérique :

* celle-ci est nuisible à la santé des personnes sensibles et vulnérables,
* les activités sportives leur sont déconseillées,
* elle se traduit par des " pics " lors de situations météorologiques anticycloniques,
* elle émane majoritairement du trafic routier.

L'état de la qualité de l'air en Île-de-France est donnée par le réseau de surveillance AIRPARIF.

Ces informations et ces préoccupations relativement récentes (elles datent d'une vingtaine d'années environ) attestent du renforcement des réseaux de mesures de la pollution atmosphérique et expliquent les agitations politiques et gouvernementales.
La journée annuelle "En ville sans ma voiture" dont les avantages ne sont pas perçus unanimement en est un exemple tout comme les efforts très récents des constructeurs automobiles qui nous proposent enfin des moteurs alternatifs (hybrides, électriques...).

Tandis que la loi sur l'air et l'utilisation rationnelle de l'énergie fut promulguée fin 1996, la même année les programmes PRIMEQUAL (qui a pour objectif de dresser un état des connaissances sur les différents aspects de la pollution atmosphérique) et PREDIT (focalisé sur la pollution des transports terrestres) se sont associés sous le terme PRIMEQUAL-PREDIT, programme national de recherche pour une meilleure qualité de l'air à l'échelle locale. Ceci, afin de maintenir la cohérence de toutes les recherches menées dans le domaine de la pollution de l'air urbain. De plus, l'année 1999 a vu apparaître les Plans Régionaux pour la Qualité de l'Air (PRQA) qui répertorient sur une échelle régionale les principaux polluants atmosphériques et l'évolution des sources d'émissions.
9897 Visiteur ! 439358 visiteurs (1873178 hits) Sur le Site !
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=© Contre-la-pollution est un projet indépendant, et à but non lucratif . Toute les agence,de l'écologie ne le regarde pas, Les Associations Naturel et logos associés sont des marques déposées du groupe de Naturel. Tous droits réservés. Copyright, des marques déposées et d'autres droits du matériel de Contre-la-pollution et d'autres services du groupe de Naturel Groupe.. sur ce site Web est possédé par Contre-la-Pollution. Tous droits réservés. Contre-la-pollution ne fait en aucune façon partie d'un autre site écologique et n'appartient en rien au groupe Naturel Groupe. Par conséquent, Naturel Groupe ne saurait être tenu responsable des propos et contenus diffusés sur ce site. Contact us : contre-la-pollution@fr.st - Phone :En Cours ..