Contre La Pollution !!!  
 
  Gestes pour moin pollué ma vie quotidienne ! 04/12/2016 16 04 15 (UTC)
   
 
De Judith GENOT, le 24 septembre 2007
TOUT EN BAS! Ascenseur express

Un autre monde est possible!

Comment participer au changement dans ma vie de tous les jours?

Page en évolution constante

Toute la façon de nous alimenter est à revoir

 

Un autre monde est possible! Gestes quotidiens pour sauver la planète

 

environnement, nature, écologique, bio24 mars 2009 : Nous avons eu la joie de recevoir de Françoise ces deux PDF, fruits du travail réalisé avec ses élèves. De la haute magie!

"Lorsqu'un seul homme rêve, ce n'est qu'un rêve. Mais si beaucoup d'hommes rêvent ensemble, c'est le début d'une réalité" F. Hundertwasser


 

15 mars 2009 :

Sauver la planète peut également permettre de sauver son pouvoir d'achat!

Vient de paraître aux Editions Yves Michel "Ces gestes écologiques qui font faire des économies" de Pascal Carre.

Le livre évalue en euro pour une famille de 4 personnes les gains annuels engendrés par des comportements écologiques, et valorise l'investissement initial nécessaire. 4000 euro, c'est la somme économisée par la famille Ecolo par rapport à la famille Gaspi!

A lire sans modération!

16,90 euro

Le commander par Internet

Ceci n'est pas une pub mais un service gratuit de Terre sacrée pour remercier l'auteur.

 

votre de panier bio a domicile  

 

Ne nous laissons plus manipuler

Faisons tout ce que nous pouvons, chacun à notre niveau. Les petits ruisseaux font les grandes rivières; et les rivières ne sont-elles pas constituées d'une multitude de gouttes d'eau?

Epauler par exemple notre microscopique équipe de bénévoles débordés, selon compétences et possibilités; apporter sa pierre, même si c'est un grain de sable.

Un grain de sable au passage peut enrayer l'engrenage!

Rendre hommage à la Vie qui nous a engendrée. Lui faire chaque jour honneur...

Nous sommes plus nombreux qu'on ne se l'imagine et, heureusement, -mais peut-être nous trompons-nous!- face au danger imminent, l'humanité est en train de se réveiller de sa longue torpeur.

Il est grand temps!

Toute notre équipe (Michelle, Tanka, Katy, Philippe, Marc, Jacques, Cédric, Lionel, Marie, Michel et, plus ponctuellement, quelques autres bénévoles...) vous envoient leurs meilleures pensées puisées au plus profond de leur être.

Vos amis "pour la Vie"

 


 

Les gestes simples pour sauver la planète

 

Le blog écolo, "c'est simple, mais il fallait le savoir", à visiter en priorité avec tous les gestes quotidiens pour sauver la planète :

http://www.ekologeek.com

 

 

environnement, nature, écologique, bioDes Groupes pétroliers vous invitent à pratiquer l'éco-conduite !

santé de la planète

Une des solutions permettant de réduire votre consommation de carburant et la pollution engendrée par votre voiture ? L'éco-conduite ! Dans un contexte de flambée des prix du pétrole, tous les moyens sont bons pour faire des économies ! Il faut dire que votre budget auto explose ces derniers mois...

 

santé de la planète

Mobile recyclage : ne jetons plus, recyclons!

"Vous avez un ancien mobile dont vous n'avez plus l'utilité et d'instinct vous vous dites que la poubelle n'est pas la bonne solution. En effet, les mobiles et les chargeurs comportent des éléments polluants pour l'environnement (3 batteries suffisent par exemple à polluer une piscine olympique). Alors, faites un geste pour la planète et contribuez à réduire les pollutions" Insérez dans une simple enveloppe votre téléphone portable, collez l'étiquette prépayée, et postez l'enveloppe dans n'importe quelle boite aux lettres. C'est aussi simple que çà...

Pour télécharger l'étiquette au format PDF : http://www.mobile-recyclage.com

Pour plus d'explications : http://www.mobile-recyclage.com

 

_________________

 

365 gestes pour sauver la planète

nature, environnement, gestes pour sauver la planèteChaque jour un geste pour l'écologie.

Philippe Bourseiller

nature, environnement, gestes pour sauver la planète


Chiffres et études à l'appui, cet ouvrage expose les risques engendrés par le comportement des femmes et des hommes d'aujourd'hui. Pour protéger notre planète, l'auteur propose 365 gestes écologiques à faire au quotidien associés à 365 photos qui font la richesse de notre planète.

nature, environnement, gestes pour sauver la planèteEditions de Lamartinière 2005.

752 pages
225*145

ISBN : 2732432806
32,00 euros

 

Gestes écolos

 

Les dix gestes de mon défi pour la Terre : http://www.defipourlaterre.org/

______________

Réchauffement climatique
Téléchargez gratuitement
100 conseils écologiques
http://www.eco-conseils.com/

_________________

 

environnement, nature, écologique, bioUne vérité qui dérange

environnement, nature, écologie, biologiqueAvec ce documentaire, le réalisateur Davis Guggenheim donne la parole à l'ancien vice-président des Etats-Unis et candidat malheureux à la Présidence en 2000 : Al Gore. Celui-ci s'est lancé depuis de nombreuses années dans une lutte sans merci contre le réchauffement de la planète et dans un plaidoyer pour l'adoption de technologies et ressources d'énergie alternatives.
 

_______________

 

nature, environnement, biologique, écologiePratique : 40 gestes écolos au quotidien : http://www.linternaute.com

 

nature, environnement, gestes pour sauver la planèteTrousse de premiers secours

 pour sauver la planète

 

Face à la menace du changement climatique, on se croit impuissant. Eh non! Il y a un tas de petites choses à faire, ou à ne pas faire, dans son quotidien de tous les jours.

Pensez au label bio


Nourriture

nature, environnement, gestes pour sauver la planète

Si vous le pouvez :

- Consommer bio ou label rouge
- Consommer les fruits et légumes régionaux et de saison
- Manger des oeufs bio ou de poules élevées en plein air
- Manger raisonnablement
- Manger moins de viande

-Boire l'eau du robinet, plutôt que l'eau en bouteille.

- Utiliser un couvercle pour chauffer l'eau

 

Boycottez les produits contenant des OGM

 



Habitation

- Choisir l'électricité verte
- Choisir les ampoules à basse consommation, mais penser à les recycler à la déchetterie à cause du mercure qu'elles contiennent
- Construire avec des matériaux écologiques
- Economiser l'eau
- Eviter de surchauffer son appartement
- Eviter tant que possible la climatisation
- Installer des radiateurs plus efficaces, penser à l'isolation de la maison (double vitrage...)
- La mention "Pas de pub!" sur la boîte aux lettres
- Liquides vaisselle écolabélisés et la juste dose
- Ne pas laisser d'appareils en veille
- Pas de lumière inutile

 


Achats

- Acheter des produits rechargeables
- Boycotter les OGM, les produits contenant des oeufs de poules élevées en cage, les fourrures, les lingettes jetables, l'ivoire, l'or (extrait avec du mercure) ...
- Consommer moins
- Energy star : label informatique de référence. S'en remettre au label NF Environnement. Etiquette Energie pour son électroménager. Consommer éthique
- Eviter à tous prix les bois exotiques
- Favoriser le commerce équitable
- Limiter les emballages
- Recycler et favoriser les produits recyclés. Recycler le plastique, les piles usagées, l'ordinateur...
- Supermarché, ne pas oublier les sacs réutilisables et redécouvrir les bons vieux cabas, paniers et cartons. Penser aux sacs recyclables
- Eviter les produits jetables
 



Loisirs

- Choisir une activité écologique pour les loisirs
- Pas de déchets n'importe où
- Pas de feu en forêt, pas de mégots en nature
- Boycotter les cirques qui emploient ou exposent des animaux et les zoos où ils vivent en cage...

 

Transports

- A pied ou à vélo pour les courts trajets
- Pratiquer le co-voiturage
- Privilégier les transports en commun
- Réduire ses déplacements
- Rouler moins vite et souplement
- Vérifier régulièrement la pression de ses pneus
- Boycotter les "biocarburants"


 

Enfants

- Eduquer les enfants aux gestes écologiques

 


Jardin

- Ne pas brûler les détritus
- Planter des arbres
- Eviter les pesticides
- Composter les déchets organiques


 


Divers

- Donner du temps ou de l'argent pour une association environnementale
- Donner plutôt que jeter
- Ne pas imprimer les e-mails, sauf exceptionnellement
- Pas d'animal exotique comme animal de compagnie
- Placements solidaires
- Sensibiliser son entourage aux premiers secours pour sauver la planète
- Vivre le plus simplement possible
- oeuvrer activement au changement par son engagement personnel
- Etre solidaire
 

et vivre dans la joie...

Imprimerenvironnement, nature, écologique, bioVersion imprimable

 

Sauveteurs, voyez-vous un geste à ajouter?

D'autres idées pour cette page en mutation constante

 

environnement, nature, écologique, bioVos gestes à ajouter pour sauver la planète

 

nature, environnement, gestes pour sauver la planète

 

Page en évolution permanente! Vous pouvez l'enrichir en permanence!

 

 

Selon Jean-Marc Jancovici, consultant français indépendant spécialisé dans les questions énergétiques, un kilo de boeuf, une fois arrivé dans l'assiette, correspond à 3,7 kilos de dioxyde de carbone.

 

 

environnement, nature, écologique, bio De Christine, le 14 septembre 2007 :

Bonjour

Je suis tombé un jour par hasard sur un article qui expliquait que pour aider la planète, un geste tout simple existe. Il s'agit de laver son linge à froid, et sur ce sujet j'en connais un rayon car j'ai 3 ados à la maison. Ma méthode j'utilise des dosettes de lessive, le fabricant en recommande 2 par machine, je n'en met qu'une, je tasse pas mon linge et je lave à froid.  Résultat, mon linge est propre, il perd moins sa couleur et le temps de lavage est divisé par 2. Conséquente directe personnelle, une facture EDF divisé par 2 (cumulé aux ampoules économiques) . J'ai calculé que j'économise 40 minutes par lavage, sans compté l'électricité
pour faire monter la température des résistances. Conclusion, on peut aider notre terre tout en
tirant des bénéfices, c'est un paradoxe de parler comme ça mais dans un monde dominé par l'argent, pourquoi pas en tirer partie égoïstement - c'est déjà un bon début

Cordialement

Christine
alias Baronne-Ripley

PS : nous avons ouvert une partie écologie sur
notre forum (
http://barons.jeun.fr)

 

 

environnement, nature, écologique, bio De Michèle Aucordier, le 25 juillet 2007 :

Au Secours SVP : regardez les infos concernant les ingredients sur les produits de grande surfaces : EVITEZ CEUX QUI CONTIENNENT DE L'HUILE DE PALME !

Il faut  boycotter ce produit qui ne sert qu'à engraisser les industriels, vous ne préférez pas le chocolat sans huile de palme vous? et les gâteaux ....etc .... mobilisez-vous pour plus de justice ! la VIE des orang outang vaut plus que des produits à base d'huile de palme? et en plus RETROUVEZ LE VRAI GOUT des choses !

Vous avez envie de rouler à l'huile de palme? regardez sous vos roues les cadavres des orang-outang s'y trouveront et s'y trouve déjà!

BOYCOTTEZ  les soi-disant BIO-CARBURANTS qui ne protègent pas la terre mais qui enrichiront encore plus les industriels en détruisant les surfaces cultivées et la vie.

 

 

environnement, nature, écologique, bio De S., le 30 juillet 2007 :

Fidèle lectrice de Terre Sacrée, j'ai aussi une question à poser :

"On a besoin de tout le monde pour sauver la planète"

Nous savons qu'une prise de conscience GENERALE est nécessaire, alors qu'allons-nous faire de tous ces millionnaires, milliardaires, multimilliardaires ?

Leurs ambitions et leurs aspirations à un mode de vie toujours plus opulent va à l'encontre de tous les efforts que nous entreprenons pour préserver notre planète.

Juste un exemple parmi tant d'autres qui me rendent pessimiste :

un yacht consomme en moyenne 160 litres de carburant à l'heure. 24  heures en mer pour la jet-set correspondent à 96 pleins de ma Clio ! 

A savoir que certains yachts consomment jusqu'à 700 litres à 
l'heure... et tous sont ornés de bois précieux...

Et plus nous consommerons, plus ils seront fortunés... à méditer.

Amicalement,

S.

De S M., le  16 janvier 2007 :

Dis Michel, j'ai une idée ooops. Tu ne pourrais pas faire une page "boycott" ? Il y aurait tellement de choses à boycotter sans que cela interfère dans une vie occidentale et qui feraient un grand bien à notre planète. Je ne crie pas au végétarisme ! (j'en serais moi-même incapable), mais par exemple boycotter l'or, les pierres précieuses, l'ivoire, les mouchoirs en papier, les produits suremballés, les fourrures, les bois précieux, la captivité d'animaux exotiques, les produits OGM, les aérosols, la climatisation, les zoos marins (la plupart des dauphins se laissent mourir de tristesse, ils sont constamment remplacés mais on se garde bien de nous le dire), etc, etc .

Il suffirait juste d'agrémenter la page de quelques photos et liens effroyables comme celui-ci par exemple, qui ne peut que convaincre de bannir les mouchoirs en papier : Boycotter les Kleenex - Atelier naturel. J'aurais juste un point de vue différent quant à la remarque suivante : "boycotter la marque Kleenex, et toutes les marques qui n'utilisent pas suffisamment de matière recyclée".
 

Simplement, boycottons TOUS les mouchoirs en papier afin d'employer la matière recyclée au bénéfice de produits utiles.

J'avoue avoir contribué au carnage de Kleenex. Mais je ne pensais pas à l'époque me moucher avec les forêts millénaires du Canada et inconsciente que j'étais, je n'imaginais pas que l'on puisse utiliser de telles merveilles de la nature à des fins aussi superflues.

Notre planète s'appauvrit de jour en jour. Il est donc primordial de s'interroger et de s'informer. Ai-je réellement besoin du produit que je veux acheter ? Quelles sont les conséquences sur l'environnement auxquelles je vais participer ?

 

Dans ce monde de sur-consommation, le boycott reste la seule arme de l'éco-citoyen. Seule notre consommation nous rend attractif au vu des multinationales et des gouvernements manipulés par ces lobbies. Nous vivons aujourd'hui dans un monde où une carte de crédit a plus de pouvoir qu'une carte électorale. Et bien montrons à tous ces magnats que nous sommes encore maître de notre conscience et consommons intelligemment. En premier lieu, consommons local. Nous devons privilégier les fournisseurs locaux et bouder le plus possible les multinationales. Ensuite, donnons une seconde vie aux produits au travers d'actions solidaires.

Transnationale.org analyse 11000 grandes entreprises mondiales, en clair 11000 idées de boycott !


 
Gardons en mémoire la déclaration de Patrick Le Lay (PDG de TF1) en 2004 :
"Mais dans une perspective "business", soyons réaliste. A la base, le métier de TF1, c'est d'aider Coca-Cola, par exemple, à vendre son produit. Or pour qu'un message publicitaire soit perçu, il faut que le cerveau du téléspectateur soit disponible. Nos émissions ont pour vocation de le rendre disponible : c'est-à-dire de le divertir, de le détendre pour le préparer entre deux messages. Ce que nous vendons à Coca-Cola, c'est du temps de cerveau humain disponible"

 
Je pense que cette page pourrait guider les bonnes consciences dans leurs actions. Nous sommes conscients du futur mais aussi conscients de notre impuissance à changer les choses, et boycotter c'est s'ôter ce ressentiment tant amer de totale impuissance, qu'en penses-tu ?

 
Nous devons tous participer au changement si nous voulons y croire.
 

Et à tous les inconscients qui attendent encore après les dirigeants, je n'aurais qu'une chose à leur dire : pour une fois, rêver peut tuer.


Bizes,

Sophie.

 

S. M.

  


 

 

10 conseils pour chasser le gaspi en voiture...

 

Faire des économies de carburant, c'est aussi moins de gaz à effet de serre et un climat qui se dérègle moins vite.

1 - J'adopte une conduite souple et sans à coup : une conduite agressive en ville augmente ma consommation de 40 % soit 4 % de dépense inutile pour 100 km.

2 - J'évite de pousser les vitesses. La route n'est pas un circuit de compétition ! Je peux économiser ainsi jusqu'à 20 % de carburant.

3 - Je diminue ma vitesse de 10 km/h sur autoroute. C'est bon pour ma sécurité et je gagne 7 % sur un trajet de 500 km.

4 - Je limite les petits trajets urbains. Je prends les transports en commun quand je peux ou j'y vais à vélo ou à pied. Un moteur froid consomme 50% de plus durant le premier kilomètre et encore 25% au deuxième kilomètre. Plus de quatre trajets sur dix font moins de deux kilomètres et ne durent pas plus de cinq minutes... Il est préférable de laisser la voiture au garage quand elle n'est pas indispensable.

5 - J'entretiens mon véhicule. Un filtre à air encrassé consomme 3 % de plus et un moteur mal entretenu, encore plus. Pensez aux pneus "basse consommation" et bénéficiez jusqu'à 5 % d'économie. Attention, en cumulant les dysfonctionnements, la surconsommation peut atteindre 50%.

6 - Je gonfle correctement mes pneus. Rouler sous gonflé, c'est dangereux et ça consomme plus. Un manque de pression de 0,3 bar provoque une surconsommation de l'ordre de 3% (0,30 l) à 130 km/h stabilisés.

7 - Je n'abuse pas de la climatisation. C'est jusqu'à 4 % d'économisés par 100 Km. Rien qu'en ville, la climatisation engloutit 3,20 l de plus aux 100 km,

8 - J'utilise les équipements permettant de mieux maîtriser ma consommation : indicateur de consommation, régulateur limiteur, système de navigation et info trafic.

9 - Je n'oublie pas d'enlever ma galerie : même à vide, elle fait consommer 10 % de plus. Equipé d'une paire de barres de toit, même sans bagages, un véhicule familial consomme 9% (0,80 l) de plus à 130 km/h stabilisés ! Un chiffre qui monte à 15% (1,38 l) et plus lorsqu'elles sont chargées...

10 - Les véhicules économes arrivent sur le marché, j'y pense pour ma prochaine automobile.
(source : ADEME)

 

 nature, environnement, gestes pour sauver la planète

 

Travaux des élèves de Françoise Gérardin

 

Sommaire de la page

 

Ecocivisme : des gestes pour sauver la planète

Chaque jour, chacun est responsable

Tous les êtres humains "émettent" des gaz à effet de serre. Mais certains sont plus émetteurs que d'autres. On estime qu'un habitant des Etats-Unis rejette 4 fois plus de dioxyde de carbone par an qu'un Chinois. Le mode de vie des pays industrialisés auquel aspire les pays en développement devra être repensé, car il pollue l' atmosphère, dévore les ressources naturelles, et contribue massivement au réchauffement du climat terrestre.

Manger, se déplacer, chauffer son domicile, allumer la lumière, toutes ces activités engendrent du CO2. Sa réduction dépend donc aussi de chacun de nous. Si certains gestes tombent sous le sens, comme celui de préférer les transports en commun à la voiture, ou encore, si possible, le train à l'avion, d'autres le sont moins. Si nous mangions moins de hamburgers, la déforestation régresserait. En Amazonie, une surface de forêt équivalente à un stade de football s'envole en fumée toutes les deux secondes, essentiellement pour intensifier l'élevage de bovins.

Un écocitoyen éteint la lumière en sortant d'une pièce, ne surchauffe pas son habitation. Il préfère par exemple, acheter des produits locaux, car cela réduit la distance parcourue pour la distribution. Chez soi, à l'école ou au bureau, il y a des gestes simples à la portée de tous pour atténuer son empreinte sur l'écosystème et participer au changement de mentalité.

http://www.cite-sciences.fr/francais

environnement, nature, écologique, bioUNE NOUVELLE CIVILISATION pour UN NOUVEAU MONDE de Raymond Gérès

 

 

Sommaire de la page

 

Faites encore plus d'économies d'énergie

Les ampoules à LED arrivent enfin sur le marché français

AMPOULE LED STANDARD E27 48LEDS

Réduisez vos coûts en électricité grâce à cette ampoule à LED.
L'avantage de cette ampoule à LED est nombreuse : elle ne chauffe pas, ne consomme presque rien, n'est pas polluante en fin de vie (
l'ampoule à led offre le gros avantage, par rapport à  l'ampoule fluo compacte, de ne pas contenir de mercure...) etne risque pas de griller.

  • Culot E27

  • Forme standard

  • 48 LEDs blanc chaud

  • Consommation : seulement 4W

  • Eclaire autant qu'une ampoule classique 40W

  • Durée de vie 100.000 heures

  • Diamètre environ 70mm

http://www.pearl.fr/article-PE5872.html

Ceci est une publicité gratuite.

 

nature, environnement, gestes pour sauver la planète

 

Sommaire de la page

 

environnement, nature, écologique, bioRécyclum : la seconde vie des lampes

 

environnement, nature, écologique, bioSauvez le climat, interdisez les ampoules à incandescence :

http://write-a-letter.greenpeace.org/243

 

nature, environnement, gestes pour sauver la planète

  

Boycottons les OGM

Téléchargez gratuitement le guide des produits avec ou sans OGM, de Greenpeace : http://www.greenpeace.org

Guide des produits avec ou sans OGM de Greenpeace

 


 

nature, environnement, gestes pour sauver la planète

 

sauver la vie, sauver la planèteEnrichis cette page d'idées concrètes pour sauver la planète, en agissant au niveau de notre propre quotidien : college-fw-help@live.fr

 

 

Aider la planète elle nous aideras !
 



     
 

En ville
Moins de voitures

Tous les déplacements que vous avez fait aujourd'hui en voiture étaient-ils indispensables ?
Les pieds, le vélo ou les transports en commun sont des alternatives possibles pour tous vos petits trajets quotidiens !

 
     
Widgecolo tout sur le bio

 

 

On a souvent tendance à penser qu'une petite action néfaste isolée ne risque pas de menacer l'avenir de la TERRE. Et c'est vrai. Mais dans la réalité, ce n'est jamais une action isolée! C'est la répétition et le cumul de tous ces petits gestes insignifiants qui devient dramatique. De même, un geste simple et isolé pour préserver l'environnement n'améliorera pas la situation. Ce sont tous les gestes simples, répétés chaque jour par des milliers de personnes, qui produiront des effets importants en s'additionnant. Ils contribueront à préserver la planète pour les générations futures

Philippe Bourseiller

 

nature, environnement, gestes pour sauver la planète

 

Quelques gestes simples pour réduire ses émissions de CO2

 

05/06/2008

(Par Sandra BESSON)

Quelques gestes simples pour réduire ses émissions de CO2

Les Nations Unies ont publié un livre indiquant quelques gestes simples permettant de réduire ses émissions de dioxyde de carbone (CO2) en économisant notamment de l'énergie. Entre autres recommandations on trouve notamment la réduction de l'utilisation de sa voiture, l'utilisation d'une brosse à dent normale et non électrique ou encore une bonne isolation de sa maison.

Une meilleure isolation de sa maison, une réduction de l'utilisation de sa voiture, et même le renoncement à sa brosse à dent électrique sont des petits gestes simples qui peuvent aider les individus dans les nations riches à réduire considérablement leurs émissions de gaz à effet de serre, d'après un rapport des Nations Unies publié jeudi.

" L'adoption d'un style de vie qui préserve le climat ne nécessite pas des changements drastiques ou des sacrifices majeurs " d'après un livre de 202 pages du Programme des Nations Unies pour l'Environnement (PNUE) intitulé " Mettre fin à la dépendance au CO2 : le Guide des Nations Unies pour parvenir à la Neutralité Climatique ".

Publié à l'occasion de la Journée Mondiale de l'Environnement le 5 juin, il indique des manières simples pour les individus de lutter contre le changement climatique avec des mesures telles que prendre des valises plus légères quand on prend l'avion ou aller faire son jogging dans un parc plutôt que sur un tapis de course électrique.

Les émissions mondiales de gaz à effet de serre accusées de réchauffer l'atmosphère par le Groupe Intergouvernemental d'Experts des Nations Unies sur l'Evolution du climat (GIEC) totalisent près de 4.5 tonnes par personne pour l'ensemble de la population de 6.7 milliards d'habitants de la planète.

La plupart des efforts visant à ralentir le changement climatique se concentrent sur le rôle des gouvernements -tels que les règles pour les émissions des véhicules ou des centrales électriques ou encore les codes de construction- et visent à éviter les conséquences prévues du changement climatique telles que les sécheresses, les canicules, les tempêtes plus puissantes ou l'augmentation du niveau des mers.

Mais les gestes que les individus peuvent accomplir eux-mêmes sont rarement le sujet des efforts et pourtant ils sont nombreux.

" Multipliés dans le monde entier et réalisés par 6.7 milliards d'individus, les gestes que le public peut faire peuvent changer l'avenir, et ont le pouvoir d'influencer de manière personnelle et collective les économies pour qu'elles " mettent fin à la dépendance au CO2 " " a déclaré Achim Steiner, directeur du Programme des nations Unies pour l'Environnement.

Le guide souligne les gestes que les individus peuvent réaliser en Europe, en Australie et en Amérique du Nord pour réduire leurs émissions.

Parmi les exemples pour réaliser des économies de dioxyde de carbone (CO2), on trouve :

-l'utilisation d'un réveil mécanique plutôt qu'électrique : cela permet d'économiser 48 grammes de CO2 par jour

-faire sécher les vêtements sur un étendage plutôt que dans un séchoir électrique : 2.3 kg de CO2 sont ainsi économisés pour chaque séchage.

-prévoir des valises plus légères. D'après le rapport, le monde pourrait économiser 2 millions de tonnes de CO2 par an si chaque passager réduisait le poids de ses bagages en dessous de 20 kgs et achetait des produits Duty free à son arrivée.

-utiliser une brosse à dent normale et pas électrique : cela permet d'économiser 48 grammes de CO2 par jour

-faire cuire son pain dans un grille-pain plutôt que dans le four pendant 15 minutes pour économiser 170 grammes de CO2 à chaque fois.

-prendre un train plutôt qu'une voiture pour les trajets quotidiens de 8 kilomètres : cela permet d'économiser 1.7 kg de CO2 par jour.

-le foyer moyen britannique pourrait réduire de 2 tonnes de CO2 sa consommation annuelle avec une isolation plus efficiente ainsi qu'un meilleur système de chauffage et d'éclairage.

-réduire le chauffage en hiver : réduire la température de quelques degrés permettrait d'économiser 6% de la facture d'électricité.

http://www.actualites-

 

Gestes écolos pour sauver la planète

 

 

28 janvier 2007 : Selon un sondage réalisé par l'institut TNS Sofres pour Pélerin, 93% des français sont prêts à trier systématiquement leurs déchets mais cette proportion tombe à 61% pour utiliser moins souvent la voiture, ou consommer moins de viande (l'élevage, gros consommateur d'espace et de végétaux est un important émetteur de gaz à effet de serre).

 

Sommaire de la page

 

nature, environnement, gestes pour sauver la planète

 

Petits gestes pour sauver notre planète

 

nature, environnement, gestes pour sauver la planète

Dimanche 7 mars 2004.

Voici quelques conseils très simples pour économiser l'énergie entre 4 murs. On attend vos idées pour les ajouter à la liste !

  • Eteindre la lumière en quittant une pièce
  • Limiter la température intérieure d'une habitation à 19°C et à 16°C dans les chambres
    • chaque degré supplémentaire consomme 7% d'énergie en plus.
  • Eteindre les veilles des appareils électroménagers
    • les veilles additionnées, celles-ci peuvent consommer 400 kWh par an, soit 10% de la consommation électrique des ménages.
  • Utiliser un couvercle pour cuisiner
    • pour maintenir 1,5 litre d'eau en ébullition sans couvercle, il faut une puissance de 720 watts ; avec un couvercle, 190 watts suffisent.
  • Remplacer les ampoules conventionnelles par des lampes fluo compactes
    • elles consomment quatre à cinq fois moins et économisent donc près de 1000 kWh pendant leur durée de vie.
  • Sécher son linge à l'air libre ou dans un local bien ensoleillé
    • un sèche-linge consomme environ 500 kWh par an, soit 15% de la consommation électrique).
  • Préférer a l'achat les appareils électroménagers étiquetés dans la catégorie A : l'investissement est rapidement amorti par les économies d'énergie
    • en France, une politique ambitieuse dans ce domaine permettrait d'économiser plus de 12 milliards de kWh
  • Abandonner le chauffage électrique gros gaspilleur
    • entre un tiers et un quart de l'énergie produite est réellement utilisée pour chauffer l'air de la pièce
  • Eviter la climatisation.
  • Remplacer les chauffe-eau électriques par des chauffe-eau solaires
    • un capteur solaire peut assurer 40 à 70% des besoins annuels d'eau chaude
  • Bien disposer le mobilier d'une pièce pour profiter de la lumière naturelle
    • c'est la base de l'architecture dite bioclimatique qui prend en compte les énergies naturelles( la lumière du soleil, la chaleur du soleil en l'emprisonnant par effet de serre naturel par une baie vitrée savamment orientée plein sud en hiver, l'orientation des vents dominants...)

 

A SAVOIR : Il existe de nombreuses subventions pour aider l'éco citoyen qui veut installer des énergies renouvelables chez lui telles que Chauffe-eau solaire, panneau photovoltaïque...

Consulter le site de l'Ademe (Agence Française de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie)

Prenez contact avec le Point Info Energie (Centre d'information et d'orientation sur les énergies renouvelables et la maîtrise de l'énergie) le plus proche de chez vous pour maîtrise les subventions auxquelles vous avez droit au niveau régional et municipal.

PLUS D'INFO : http://www.ademe.fr/

http://www.aaces.org

 

nature, environnement, gestes pour sauver la planète


sign

Ampoule à basse consommation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

nature, environnement, gestes pour sauver la planèteLes lampes à basse consommation sont des tubes fluorescents émettant de la lumière, caractérisés par une faible consommation énergétique et une longue durée de vie. Le principe de fonctionnement est le suivant: une décharge électrique est crée à travers un gaz constitué de vapeurs de mercure, ce qui produit une lumière ultraviolette. Cette lumière, non exploitable directement dans un but d'éclairage, fait réagir une poudre fluorescente qui recouvre la paroi interne du tube de verre; ladite poudre produit ainsi une lumière visible.

La température de couleur de la lumière émise peut être contrôlée sur une très large plage en apportant des modifications subtiles sur la formulation de la poudre fluorescente.

Les lampes à basse consommation sont des tubes fluorescents miniaturisés, pliés en deux et dotés d'un culot et d'un ballast. Elles ont plusieurs avantages par rapport aux ampoules à incandescence classiques :

  • elles ont une meilleure efficacité lumineuse. Les lampes à incandescence et les halogènes ont une efficacité de 14 à 25 lumens par watt, alors que les lampes basses consommation ont une efficacité de l'ordre de 80 lumens par watt, et jusqu'à 115 pour les tubes fluorescents de très haut rendement. Par exemple, une lampe classique de 100 watts disperse 80 watts en chaleur et en utilise 20 pour l'éclairage, alors qu'une lampe fluocompacte de 25 W (ce qui correspond à une ampoule traditionnelle de 100 W) utilise 80 % de l'énergie pour l'éclairage et en disperse seulement 20 % en chaleur

 

  • elles ont une durée de vie de douze à quinze fois plus longue.

Les lampes longue durée pourraient représenter des économies non négligeables pour des performances comparables, et même supérieures, aux ampoules classiques.

Les lampes économiques sont apparues sur le marché au début des années 1980, proposées par le groupe hollandais Philips. Elles ont encore peu pénétré le marché, dominé par les ampoules à incandescence classiques et, dans une moindre mesure, par les ampoules halogènes. En 2001, 44% des foyers utilisent au moins une lampe basse consommation (étude Sofres).

Les inconvénients des lampes basses consommation sont :

  • leur prix assez élevé. Il a cependant fortement diminué (...).

 

  • des recommandations d'utilisation potentiellement contraignantes. En effet, les lampes basse consommation sont prévues pour une alimentation stable (par de gradateur par exemple).

 

  • la présence de poudres fluorescentes et un gaz à base de vapeur de mercure dans l'ampoule. Non dangereuses en cours d'utilisation, les lampes basse consommation constituent un déchet dangereux nécessitant une élimination particulière. Des services de récupération existent désormais mais sont méconnus du grand public. Ils devraient rapporter les anciens tubes aux revendeurs. Cependant, les industriels travaillent activement à la modification de la formulation des substances fluorescentes, de façon à rendre les dites substances facilement recyclables et de moins en moins polluantes.

La lampe à basse consommation est également appelée fluo-compacte ou lampe à économie d'énergie.

http://fr.wikipedia.org

 

_____________

 

Les bons gestes

Nous vivons chaque jour de la biodiversité, préservons-la !

Faire évoluer nos comportements au quotidien, consommer mieux et respecter le monde vivant est à notre portée !

Les thématiques liées à la biodiversité sont larges et touchent tous nos besoins : Alimentation, Santé... mais aussi notre quotidien : Travail, Loisirs, Arts, Spiritualité, Argent... nos ressources : Eau, Forêt, Mer, Tourisme... et nos défis : Consommation, Climat, Société...

nature, environnement, écologie, biologiqueAgis au quotidien avec Noé

 

 

 

Sauve la Terre!

Dans la plupart des savons de Marseille ou autres savonnettes, il y a 72% de graisse de ruminants (de vaches donc pour la plupart élevées industriellement) à la place de l'huile d'olive d'origine!

nature, environnement, écologie, biologiqueDans ingrédients, en tout petit : Tallowate

Attention : La plupart des savonnettes à l'huile d'olive contiennent aussi de l'huile de palme (palmate), responsable de l'extermination des forêts primaires indonésiennes et de tous les animaux sauvages qui y vivent encore!

 

Dans la plupart des savons, il y a 71% de graisse animale d'origine bovine, sous le nom de ingrédient : Tallowate

environnement, nature, écologique, bio De Marion Broukis, le 16 février 2007 :

Bonjour!


Je lis les mails de terre sacrée depuis un peu plus  de 2 ans maintenant, et je vous remercie de mettre à dispositions tant d'informations précises et importantes comme vous le faites ;

Je suis en licence professionnelle "protection de  l'Environnement" en Guyane française et suis donc particulièrement attentive aux mails qui circulent à propos de l'orpaillage illégal ou du projet de parc amazonien.

Il est clair que les peuples amérindiens risquent de subir les conséquences d'un tourisme mal défini, (si les touristes passent dans un village, c'est un peu comme si on traversait leur salon!) en plus de tous les dégâts que l'on observe déjà, causés  par l'utilisation du mercure par les orpailleurs illégaux.

L'Etat français connaît parfaitement la situation  après les nombreuses études menées (concentrations de  mercure dans les cheveux des wayanas très élevée), ici en Guyane certains parlent même de "génocide" pour qualifier l'inaction face à ce fléau, et le peu d'initiative et de moyens  mis en oeuvre pour contrer cette activité aurifère illégale...

Je voulais aussi revenir sur l'une des recommandations :

"éviter de manger du poisson d'élevage" ;

Ce point là peut être discutable.

D'après les résultats que l'un de nos intervenants à  l'université, chercheur à l'IFREMER, nous a montré, il  est évidents qu'on assiste à un phénomène de surpêche  du fait de l'accroissement démographique à l'échelle  mondiale ainsi que les méthode de pêche de plus en  plus sophistiquées.

Pour conserver les ressources marines de manière  durable, et pour faire face à la demande croissante de poisson, ne serait-il pas judicieux d'avoir recours à l'élevage? Sans quoi d'ici quelques décennies, certaines espèces ne seront que le souvenir de nos grands parents qui nous raconteront leur pêches d'antan..

La question se situe peut-être dans la nourriture que l'on donne à ce poisson d'élevage.

Mais là aussi, c'est la volonté des industriels et des  politiques qui vont déterminer ça. A nous de manifester notre envie de manger sain!

En tout cas ici en Guyane, pour avoir discuté encore  récemment avec les pêcheurs, le poisson est abondant, plus qu'ailleurs, et c'est l'organisation de cette pêche qui fait malheureusement défaut (presque la moitié de navires illégaux dans les eaux, avec beaucoup de surinamais, brésiliens, dominicains etc. qui ne disposent pas de licence)

Encore merci pour toutes les informations que vous envoyez,

hasta luego!

Marion

 


S. M., le 28 janvier 2007







Ajouter un commentaire à cette page:
Votre nom:
Votre adresse e-mail:
Votre site web:
Votre message:

 
  Contre La Pollution !!
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
  ( Modérateur )
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
  Publicité
  Site en 24 Langues ! Merci .
  ( Forêt )
LES NORMES EN VIGUEUR, Y COMPRIS LES NOUVELLES NORMES EUROPPEENNES POSENT PROBLEME POUR PLUSIEURS RAISONS :

- D'abord, seuls les rejets dans l'atmosphère sont pris en compte dans le calcul des rejets d'un incinérateur. Or, d'après Greenpeace [1], " La réduction des émissions de dioxine et des métaux lourds dans les fumées semble avoir abouti à un accroissement parallèle du re largage de ces substances dans les cendres résiduelles, qui contaminent notre environnement".

Conclusion : les quantités de polluants rejetées dans l'environnement sont largement sous-estimées.

- Par ailleurs, selon le même rapport, Les nouvelles directives européennes n'ont pas formulé leurs objectifs de réglementation et de contrôle en fonction des impacts sur la santé humaine, mais en fonction de la faisabilité technique.

Cela signifie que les normes s'alignent sur les évolutions techniques en matière de traitement des fumées. Elles ne s'alignent pas sur les recherches en matière de santé.

Pour preuve, la lettre du SMVO de mai 2000 présente un tableau qui compare les rejets garantis par le projet d'incinérateur géant et les normes. Dans ce tableau, on constate qu'une installation à la pointe de la technique parvient tout juste à respecter les normes, dans le meilleur des cas pour les molécules dangereuses comme les dioxines et les furannes, de nombreux métaux lourds (Sb, As, Pb, Cr, Co, Cu, Mn, Ni, V, Sn, Se, Te), les chlorures d'hydrogène, l'oxyde d'azote et d'autres polluants.

- Concernant les rejets dans l'atmosphère, l'incertitude sur les quantités de polluants relargués est liée à la méthode de mesure. En Belgique une étude a montré que la technique de mesure des dioxines sur quelques heures (18 heures dans l'étude) avait sous estimé les émissions de dioxines par un facteur trente à cinquante. Or en France les mesures ont lieu sur des périodes de 6 à huit heures.

En conclusion, il est permis de douter des garanties données par un constructeur en matière de quantité de polluants rejetés dans l'atmosphère.

- Une étude publiée par The Lancet en mai 2001 (cette revue fait autorité au niveau mondial en matière d'études épidémiologiques) montre que même des doses de polluants très faibles ( en dessous des normes ) entraînent des modifications biologiques et des conséquences négatives pour la santé.
  ( Pollution ! )
Être exposé aux polluants atmosphériques c'est entrer en contact avec eux par l'intermédiaire de l'air ambiant. L'effet sanitaire éventuel est lié, notamment à la "dose absorbée". Cette dose est éminemment difficile à mesurer (Plan Régional IDF sur la Qualité de l'Air - PRQA, 1999)
L'impact de la pollution dépend de notre état de santé, de la concentration des polluants dans l'air, de la durée d'exposition, et de l'importance des efforts physiques que nous réalisons.
Ces quatre facteurs sont très importants dans l'évaluation précise de risques sanitaires liés à la pollution chez un individu. Et, ce dernier point est particulièrement sensible dans les zones de loisirs où les activités physiques et sportives sont nombreuses et les enfants plus fragiles présents.

Les véhicules de type diesel sont fortement émetteurs d'oxydes d'azote et de particules fines. En effet, les diesels émettent 30 à 100 fois plus de particules que les véhicules à essence, ce qui constitue 90 % des particules émises par l'ensemble des véhicules !
La composition des particules qui sont présentes dans l'atmosphère reste complexe à déterminer vu qu'elles résultent de mélanges de substances et d'agrégats dont l'origine, la granulométrie et la composition chimique varient en fonction du temps et de l'environnement.
On peut ainsi y relever du carbone, des composés minéraux d'origine tellurique ou anthropique (métaux, sels, nitrates, sulfates, composés organiques : Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques (HAP)).
L'adjonction d'additifs dans le gazole pour le rendre plus performant est également à l'origine de la toxicité des particules. Les sulfates et le carbone restent les constituants principaux des particules. De plus, celles qui sont émises par les différentes sources se modifient au cours de leur passage dans l'atmosphère. Par exemple, une particule carbonée d'origine diesel de 0,1 micromètre (µm) peut s'agglomérer avec d'autres particules et s'enrober de nitrates et de sulfates provenant de la transformation chimique des polluants gazeux.
  ( Pollution de l'air )
Dorénavant, les médias relatent quotidiennement les problèmes environnementaux. Les occasions sont malheureusement devenues multiples et la pollution atmosphérique s'impose comme un sujet qui préoccupe de plus en plus les citoyens, les journalistes, les politiques et les gouvernements.
A ce titre, les alertes sont nombreuses comme en témoigne la presse : "En Île-de-France AIRPARIF recommande aux personnes à risques (jeunes enfants, personnes asthmatiques ou allergiques, insuffisants respiratoires chroniques, personnes âgées... ) d'éviter toute activité physique intense et de respecter scrupuleusement les traitements médicaux en cours" (TF1, le 18 juillet 1999) ; "La pollution atmosphérique s'est aggravée en Île-de-France : Tous les éléments étaient conjugués pour que des pics de pollution atmosphérique soient à nouveau enregistrés (...) une météo défavorable, avec du soleil et un vent faible, une circulation routière très intense" (Le Monde, le 30 juillet 1999).

Ces deux extraits de presse écrite et de journal télévisé rendent compte des quatre composantes de la pollution atmosphérique :

* celle-ci est nuisible à la santé des personnes sensibles et vulnérables,
* les activités sportives leur sont déconseillées,
* elle se traduit par des " pics " lors de situations météorologiques anticycloniques,
* elle émane majoritairement du trafic routier.

L'état de la qualité de l'air en Île-de-France est donnée par le réseau de surveillance AIRPARIF.

Ces informations et ces préoccupations relativement récentes (elles datent d'une vingtaine d'années environ) attestent du renforcement des réseaux de mesures de la pollution atmosphérique et expliquent les agitations politiques et gouvernementales.
La journée annuelle "En ville sans ma voiture" dont les avantages ne sont pas perçus unanimement en est un exemple tout comme les efforts très récents des constructeurs automobiles qui nous proposent enfin des moteurs alternatifs (hybrides, électriques...).

Tandis que la loi sur l'air et l'utilisation rationnelle de l'énergie fut promulguée fin 1996, la même année les programmes PRIMEQUAL (qui a pour objectif de dresser un état des connaissances sur les différents aspects de la pollution atmosphérique) et PREDIT (focalisé sur la pollution des transports terrestres) se sont associés sous le terme PRIMEQUAL-PREDIT, programme national de recherche pour une meilleure qualité de l'air à l'échelle locale. Ceci, afin de maintenir la cohérence de toutes les recherches menées dans le domaine de la pollution de l'air urbain. De plus, l'année 1999 a vu apparaître les Plans Régionaux pour la Qualité de l'Air (PRQA) qui répertorient sur une échelle régionale les principaux polluants atmosphériques et l'évolution des sources d'émissions.
9897 Visiteur ! 439358 visiteurs (1873209 hits) Sur le Site !
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=© Contre-la-pollution est un projet indépendant, et à but non lucratif . Toute les agence,de l'écologie ne le regarde pas, Les Associations Naturel et logos associés sont des marques déposées du groupe de Naturel. Tous droits réservés. Copyright, des marques déposées et d'autres droits du matériel de Contre-la-pollution et d'autres services du groupe de Naturel Groupe.. sur ce site Web est possédé par Contre-la-Pollution. Tous droits réservés. Contre-la-pollution ne fait en aucune façon partie d'un autre site écologique et n'appartient en rien au groupe Naturel Groupe. Par conséquent, Naturel Groupe ne saurait être tenu responsable des propos et contenus diffusés sur ce site. Contact us : contre-la-pollution@fr.st - Phone :En Cours ..