Contre La Pollution !!!  
 
  La vériter qui derange ! 04/12/2016 16 04 16 (UTC)
   
 
TOUT EN BAS! Ascenseur express

Mais bon sang, mais c'est bien sûr! L'Amour! La vérité toute nue, qui n'aime pas être mise en bocal, ni derrière une vitrine, et qui forcément dérange

La nature nous montre qu'elle agit sur plusieurs plans

En t'abonnant à
Sauve la Terre! tu deviens Colibri

Mais pas de panique, il y a des Canadairs
Une météorite inconnue percute Jupiter et crée un impact de la taille de la Terre. Personne ne la vu venir malgré la panoplie de télescopes, radio-télescopes et autres sondes interplanétaires!
Ce n'est pas une raison pour ne rien faire!

 

Clique ici : Manipulations  pour alimenter ce dossier et lire les commentaires

Ce dossier, créé le 3 août 2009, et mis à jour le mercredi 23 septembre 2009 à 18:1 , est en constante mutation.

Une page d'un autre monde? - En évolution constante - 

Peace and Love on the World

Le 20 décembre 2006, un travail bénévole de S. M..

S. M., le 31 janvier 2007

S. M., le 31 janvier 2007

S. M., le 19 mars 2007

Le 20 décembre 2006, un travail bénévole de S. M..

S. M., le 31 janvier 2007

S. M., le 31 janvier 2007

S. M., le 19 mars 2007

Le 20 décembre 2006, un travail bénévole de S. M..

S. M., le 31 janvier 2007

S. M., le 31 janvier 2007

 

Même si elle pullule dans cet Univers, la Vie est unique et mérite une priorité de respect...

 

2012

Dire que les Mayas ont vu juste!

2012 : C'est la fin du Terbium, le premier élément non renouvelable exploité par l'homme.

Le début de la fin de cette civilisation du gâchis, l'ouverture à une nouvelle humanité, à une nouvelle conscience, celle du Verseau, l'union de la science et de la conscience.

Une dose de son venin neurotoxique peut tuer 100 hommes ou 100 000 rats. (reuters)

Nous avons été créés libres!!!

Libres!!! Arthur Rimbaud; pas Rambo!

Le bateau ivre


Tout s'accélère, suite à l'injection de 72% d'énergie sombre à différents stades
Un simple primate de génie!
 

La vache! On nous la cache!

 

Dénonciation du mensonge!

 

Oui, nous sommes tous manipulés par l'argent, par le système!

 


Il faut remplacer l'argent par une vraie valeur

Oui il existe un complot planétaire, mais pas forcément où on le voit

Comment les astronomes ne se sont-ils pas aperçu qu'un objet de cette taille allait avoir un impact avec Jupiter? Est-ce un complot? Que nous cache-t-on? On n'a bien vu venir la dernière comète...

Information sélectionnée par Tanka


Note des lanceurs :

Ils ne l'ont donc pas vu venir, malgré leur panoplie de télescopes, radio télescopes et autres sondes interplanétaires!

Et personne n'en parle!

Mais alors, ça pourrait donc nous arriver et on ne verrait rien venir?

Ils ne l'ont pas vu venir? Mon oeil!

Grâce à un télescope à infrarouge situé au sommet du Mauna Kea, à Hawaii, la NASA vient de confirmer que Jupiter avait bien été frappée, le 19 juillet 2009, 15 ans après l'impact de la comète Shoemaker-Levy 9, évènement alors très médiatisé, par un objet "non identifié", qui a causé un impact de la taille de la Terre.

Cette découverte a été faite par un astronome amateur australien, Anthony Wesley, qui fut le premier à repérer sur cette planète une grande tâche de la taille de la planète bleue. Il avait ensuite signalé l'anomalie à l'agence spatiale américaine, a rapporté la publication New Scientist.

L'impact, creusé "dans la région polaire sud" de la plus grande planète du système solaire, s'apparente à une tâche claire sur la surface plutôt foncée de Jupiter. "Il est exclu que (l'impact) soit dû à un des phénomènes météorologiques que nous observons habituellement sur Jupiter" a expliqué Glenn Orton, un astronome de la NASA.

Une première depuis 1994

En juillet 1994, 21 débris de la comète Shoemaker-Levy 9 s'étaient écrasés sur la surface de Jupiter, dont l'atmosphère est saturée de gaz. Mais cette fois, Glenn Orton a dit "ne pas avoir la moindre idée" de la nature de l'objet qui est entré en collision avec Jupiter.

Leigh Fletcher, un autre astronome de la NASA, a expliqué que "l'impact a environ la même taille qu'Oval BA, un des orages qui secouent Jupiter. Et cet orage a le même diamètre que la Terre".

Pourquoi pas l'Amour?

On nous cache donc la vérité par omission.

Peut-être pour ne pas affoler les populations?

Comme pour le coup du nuage nucléaire de Tchernobyl qui s'arrête aux frontières françaises.

Ou pour une foule d'autres raisons?

Lesquelles? Pourquoi?

Qui en profite?

Cette Terre, une des plus belles et des plus accueillantes de cet Univers

 

 

 

 

 

 

Autres exemples :

 

sauver la vie, sauver la planèteRusses et japonais veulent commercialiser des réacteurs nucléaires miniaturisés. Est-ce que cette information fait débat?

 

sauver la vie, sauver la planèteOn veut se servir de la graisse de requins comme biocarburants!

Non, mais sans blagues, on nage en pleine science fiction de pacotille!

Et à votre avis : combien de foyers vont-ils pouvoir ainsi se chauffer en toute bonne conscience?

VIDEO : On envisage de transformer les requins en biocarburant

 

sauver la vie, sauver la planèteSelon une étude scientifique indépendante, il y aurait 10.000 fois plus de méthane océanique qu'on ne pensait.

Avez-vous vu passer cette information à la télévision?

 

sauver la vie, sauver la planèteLa quantité de méthane, contenue dans le permafrost de la seule Arctique, serait plusieurs fois plus importante que l'ensemble des réserves de charbon qui seront épuisées en 2308.

Il faut vite se ruer sur Google!




Des vessies pour des lanternes : Désinformations en tous genres (à ne pas gober) :

 

sauver la vie, sauver la planèteLe réchauffement climatique constaté serait, non pas dû à nos rejets pestilentiels, mais à l'activité solaire.

Le Soleil est une naine jaune particulièrement stable. Son cycle de maximas et de minimas d'éruptions est de 22 ans.

Son influence est infime par rapport aux pollutions humaines actuelles, qui doivent cesser d'urgence.

 

sauver la vie, sauver la planèteLa nourriture bio ne serait pas meilleure à la santé que celle qui utilise engrais, insecticides, herbicides et autres pesticides.

Les OGM ne fabriqueraient pas, dans leur chair, 10 à 1000 fois plus de pesticide que ce que le paysan n'en utilisait avant l'ère transgénique.

Les OGM vont éradiquer la faim dans le monde...

 

sauver la vie, sauver la planèteL'homme n'aurait jamais marché sur la Lune;o)

En 1969, quoiqu'en pensent certains, même parmi les êtres évolués et conscients, l'homme a bel et bien marché sur la Lune. Cela ne peut faire de doute. Si on ne croit pas à cet évènement, on croit donc au père Noël. Comment alors être gardiens de la Terre?


Oui en 1968, quoiqu'en pensent certains, même parmi les êtres évolués et conscients, l'homme a bel et bien marché sur la Lune.

sauver la vie, sauver la planèteDes milliers d'avions militaires seraient en train de sou-poudrer notre atmosphère avec des produits chimiques nous transformant en moutons.

D'où les fameux chemtrails!

Et notre broutage!

M'enfin! Pas besoin de ça, nous subissons le berger depuis le début de l'Histoire...

 

Chemtrails : Épandage de produits chimiques dans l'atmosphère: on vous trompe, on vous ment?

 













 

sauver la vie, sauver la planèteQue nous cache-ton?On veut détruire l'humanité en la vaccinant contre la grippe dite porcine?

Non, on veut d'abord que les firmes multinationales et leurs actionnaires s'enrichissent sur le dos des peuples.

Ou alors on nous cache quelque chose de grave concernant ce virus actuellement bénin.

 

Il y a quarante ans donc, on marchait vraiment sur la Lune. De nos jours, on marche pour de bon sur la tête!

 

 

Le saviez-vous?

 

sauver la vie, sauver la planèteDans la Nature, tout mal a son remède

 

sauver la vie, sauver la planèteD'après les dernières études des astrophysiciens, si le temps de vie de notre Univers était ramené à celui d'un humain, il viendrait tout juste de sortir du ventre de sa mère



sauver la vie, sauver la planèteLes protéines végétales ont la même qualité nutritive que les protéines animales. La lysine, un des 22 acides aminés essentiels les constituant, est par contre en plus faible proportion dans les végétaux, mis à part dans les légumineuses. C'est pourquoi un végétarien doit réserver à ces dernières une place importante. A noter que les champignons et autres levures contiennent suffisamment de lysine, dont l'apport peut-être bien sûr effectué par les oeufs et les produits laitiers (non bouillis, car l'ébullition détruit la lysine).

 

sauver la vie, sauver la planèteDans la plupart des savons, il y a 71% de graisse animale d'origine bovine, sous le nom de ingrédient : TallowateDans la plupart des savons de Marseille ou autres savonnettes, il y a 72% de graisse de ruminants (de vaches donc pour la plupart élevées industriellement) à la place de l'huile d'olive d'origine!

Dans ingrédients, en tout petit : Tallowate

 nature, environnement, écologie, biologiqueEn savoir plus



Attention : La plupart des savonnettes à l'huile d'olive contiennent aussi de l'huile de palme (palmate), responsable de l'extermination des forêts primaires indonésiennes et de tous les animaux sauvages qui l'habitent encore!

nature, environnement, écologie, biologiquePour plus d'infos et des images ouvre ce dossier

Ensemble boycottons!

Dans la plupart des savons, il y a 71% de graisse animale d'origine bovine, sous le nom de ingrédient : Tallowate

 

sauver la vie, sauver la planèteLes ours polaires s'adonnent au cannibalisme en raison du réchauffement accéléré de l'Arctique qui rétrécit la banquise et rend leur recherche de nourriture plus ardue, révèle une nouvelle étude.


 

Eternal Sunshine of the Spotless Mind

Pour les Saint Thomas, la preuve des différentes façons dont la nature parle, des facultés d'adaptation à long terme, mais aussi immédiates, les différents plans en jeu, visibles et invisibles.

 

 

Depuis peu, les vautours des Pyrénées se sont subitement mis à manger des vaches adultes vivantes et en bonne santé, suite à une interdiction européenne de leur laisser les carcasses incomestibles par l'homme (vache folle, etc.)

 

La nature s'adapte plus vite que prévu!

Les vautours fauves des Pyrénées, habituellement charognards, s'attaquent maintenant aux vaches adultes

 

Pyrénées : c'est la disette pour les vautours fauves

Un dernier virage et voilà le Percnoptère qui se pose près d'un tas d'os frais amoncelé sur cette prairie béarnaise des Pyrénées. Le migrateur au bec jaune n'a même pas le temps d'y goûter. Un premier vautour fauve fond sur la viande, aussitôt suivi d'un second, puis d'un troisième...

En quelques secondes seulement, c'est la curée. Une micro-curée à la mesure du petit tas d'os frais déposé là.

Longtemps respecté pour son travail d'équarrisseur, le vautour est maintenant craint par les éleveurs après les attaques de vaches en train de vêler. Avec ses jumelles, Didier Peyrusqué, garde du parc national des Pyrénées et conservateur de la Falaise aux vautours d'Aste Beon, observe les oiseaux. Il tente, dans le cadre du suivi de la population, d'apercevoir l'un des 550 oiseaux bagués depuis 1993.

« Les gens ont du mal à le croire mais la population de vautours baisse : 10 % en France, entre 25 et 30 % en Espagne. En Ossau, le nombre de couples nicheurs est passé de 120 en 2006 à 84 en 2008 » note Éric Sourp, chef du service scientifique au Parc national des Pyrénées.

La fermeture des charniers en Espagne et la raréfaction de la nourriture ont poussé les vautours à modifier leur comportement : « Ils s'attaquent aux animaux en état de faiblesse comme les vaches en train de vêler » admet Éric Sourp. Après une explosion, les plaintes baissent depuis le début de l'année. « De 130 en 2007, leur nombre est passé à 52 en 2008.

Les vautours n'étaient finalement pas impliqués dans les 5 dégâts déclarés sur le territoire du Parc » relativise le scientifique. Du côté du Parc, justement, on a pris la mesure du problème.

Les gardes moniteurs et les gardes de l'ONCFS sont maintenant formés pour faire les constatations. La disette n'est pas le seul danger qui guette le vautour selon Éric Sourp, inquiet de voir s'effondrer l'indice de reproduction : « Pour 10 couples, on est passé de 8 petits à 2 ou 3. » Le vautour bientôt menacé ?

Arnaud Paul.

Oui, les vautours pyrénéens, normalement charognards, attaquent les vaches vivantes

Les attaques de vautours fauves sur le bétail sont de plus en plus nombreuses et répétitives. Les pouvoirs publics, les vétérinaires, etc... refusent, bien souvent, de prendre les observations des éleveurs au sérieux en les considérant, parfois ouvertement, de menteurs.

Ce même phénomène s'était produit pour l'ours à l'occasion des derniers lâchers en 2006. Afin de répondre à ce comportement inadmissible qui persiste depuis plusieurs années malgré les dispositions prises par les préfets des Pyrénées-Atlantiques et des Hautes-Pyrénées concernant des analyses vétérinaires, nous reproduirons ici toutes les observations des éleveurs qui nous seront communiquées. Ces informations seront diffusées aux médias.

Si nécessaire, le comportement des pouvoirs publics, notamment de l'ONCFS, sera ouvertement dénoncé sans aucune concession dès lors que nous disposerons d'éléments suffisants. Les photos et vidéo sont souhaitables voir même indispensables.

 


Une oeuvre bénévole de Mika Rastasardine, le 1er juillet 2009

Au fait, pourquoi diable les vautours fauves s'attaquent-ils soudainement à de si gros gibiers?

 

De nature, les vautours n'ont pas l'âme de tueurs. Ils mangent des carcasses en décomposition. Ce sont exclusivement des charognards.

Comme nous durant une période de notre houleuse évolution.

La logique voudrait qu'ils s'adaptent en se mettant à chasser de petites proies, des mouflons, des chamois, des bouquetins, des aurochs, voire des brebis.

Pour survivre, ils devraient, dans ces conditions, passer tout leur temps à chasser les bébés mammifères affaiblis et, pour eux qui n'aiment pas tuer, leur vie deviendrait une vraie plaie. Ce serait aller contre leur nature habituellement paisible.

Aussi ont-ils certainement jugé préférable de s'associer pour ne tuer, de temps en temps, à l'occasion, qu'une seule grosse vache qui -rappelons-le- pèse tout de même pas loin d'une tonne, contre 8 kilos pour un vautour fauve de 2m65 d'envergure!

De quoi festoyer pour un bon mois...

Sacrés vautours!

Et surtout quelle drôle d'adaptation!

Depuis quelques années, le vautour des Pyrénées n'est plus un simple charognard

Les vautours ont encore attaqué à Estaing

 

Mardi 21 juillet 2009


Il est de plus en plus évident que les vautours ont changé de comportement en raison de leur surpopulation et du manque de nourriture. Ils sont passés de nécrophages à prédateurs. C'est ce qui s'est encore passé dimanche après-midi sur une vache et deux veaux d'un jeune éleveur, Joël, d'Estaing. Il savait qu'une vache devait vêler.

Elle était donc dans un enclos à proximité des habitations au-dessus d'Estaing. « Jusqu'à 16h j'ai fait des boules. Tout était calme. Je suis revenu à 18h pour déposer le tracteur. Tout était calme. Je suis rentré chez moi. A 19h un cousin m'a appelé. Depuis sa maison il voyait des centaines de vautours sur une vache. Le temps d'arriver de Bun vers 19h20, la vache était morte ainsi que les 2 veaux qui venaient de naître ». Il aura donc fallu moins d'une heure pour que le capital travail de ce jeune agriculteur disparaisse, sans aucune assurance et indemnisation possible.

Selon le vétérinaire qui a examiné la vache, celle-ci aurait été attaquée vivante et serait morte des conséquences d'une hémorragie. Il est probable qu'il en soit de même pour les jeunes veaux qui venaient de naître. Ceci confirmerait donc que le vautour s'attaque bien à des animaux vivants. Peu importe qu'ils soient en « situation de faiblesse », le fait est qu'ils sont vivants et non à l'état de cadavres.

Selon nos informations, l'association de défense de l'environnement ASPP 65 (Association de défense du Patrimoine Pyrénéen) prendrait des initiatives dans les heures qui viennent auprès des pouvoirs publics. Nous aurons l'occasion de revenir sur le sujet.

 

Les vautours des Pyrénées se sont subitement mis à manger des vaches adultes vivantes, suite à une interdiction européenne de leur laisser les carcasses incomestibles par l'homme (vache folle, etc).


Hautes-Pyrénées. Vautours : « Ils n'ont plus peur de l'homme »


Plusieurs attaques de vautours ont été perpétrées dans le département des Hautes-Pyrénées et les Pyrénées-Atlantiques, contre des animaux vivants. Depuis, les témoignages de ces prédations se multiplient.

Roger Mur, responsable d'estives jusqu'en 2006, a assisté à ce phénomène inquiétant. « Je me suis occupé pendant 40 ans de la montagne, rapporte-t-il. Je suis pratiquement né au milieu des vautours. »

Habitué à ce type d'animaux, il observe cependant, depuis la fin des années 1990, un changement dans leur nombre et leur comportement. « Il y a trois ans, en passant du côté de la Hourquette d'Ancizan, j'ai aperçu des vautours autour d'une vache affolée. Je me suis arrêté pour observer. Ils étaient très bien organisés. Un groupe lui fonçait sur la tête, elle chargeait et ils s'échappaient. Pendant ce temps, une autre équipe attaquait son veau. »

Coups de bec dans l'œil

Après un long moment, le manège commence à fatiguer la vache. « Elle allait baisser les armes ! Je suis alors allé vers elle et ils se sont échappés. Mais pas en s'envolant. Ils sont partis tranquillement sur leurs pattes. La vache a alors quitté l'endroit suivie par son petit. Un quart d'heure de plus et les vautours avaient le dessus. »

Et Roger Mur a été témoin d'autres cas. « J'ai vu, sur le site de Payolle, des cas de vaches dont la matrice (NDLR, poche qui contient le placenta et le veau) s'était retournée. Là, les vautours s'en prenaient à la matrice de la vache vivante ! »

Dans d'autres cas encore, les oiseaux s'attaquent à des bêtes mourantes. « Ils se posent à quelques mètres. Il suffit alors d'un coup sec de bec dans l'œil et les vautours arrivent de tous les côtés. C'est un feu d'artifice de vautours avant même que la bête ne soit morte. »

Les vautours auraient même des stratégies élaborées pour arriver à leur « faim ». « J'ai vu un cas où ils volaient au ras de bêtes mal placées dans les rochers pour les épouvanter et les faire tomber. »

S'il n'a pas constaté d'attaques sur l'homme, l'ancien responsable des estives estime tout de même que le comportement de ces animaux a changé. « Ils ne s'échappent pas face à nous. Ils n'ont plus peur de l'homme. Quand ils sont affamés, ils courent un peu plus loin, attendent quelques instants puis reviennent à la charge ! »

Lorsque Roger Mur rapporte ces cas à l'époque, il n'est, dit-il, pas cru. « On m'a dit que ce n'était pas vrai. Aujourd'hui, nous sommes plusieurs à l'avoir constaté ! »

Les différents vautours pyrénéens

Les Pyrénées comptent parmi leurs illustres hôtes à plumes trois espèces de vautours nicheurs, et une seulement de passage.

Le plus commun est le vautour fauve, bien identifiable à sa silhouette de « planche » et sa couleur marron clair. Il peut mesurer jusqu'à 2,70 m d'envergure. Il se nourrit d'animaux morts généralement en groupe.

Le gypaète barbu mesure jusqu'à 2,90 m d'envergure. Les adultes, outre leur queue cunéiforme, présentent souvent une coloration « rouille » typique sur le poitrail due à des bains dans des boues ferrugineuses. Le gypaète se nourrit notamment d'os qu'il brise sur des pierriers avant de les ingurgiter, d'où son nom de « casseur d'os ».

Le vautour percnoptère, quant à lui, est bien moins grand (environ 1,20 m d'envergure « seulement »). Ce petit vautour noir et blanc est très menacé et fait également l'objet de suivis précis afin de garantir sa protection. Contrairement aux deux autres espèces, il ne niche pas en haute montagne et préfère les falaises de plus basse altitude. Il se nourrit des parties les plus molles des cadavres d'animaux mais également d'insectes ou d'excréments.

Le vautour moine est le plus grand des vautours (2,95 m d'envergure). Il niche en France, seulement en Aveyron, et est présent en Espagne. La mobilité de ces grands rapaces les amène parfois à fréquenter les Pyrénées.

Rappelons que toutes les espèces de rapaces demeurent intégralement protégées en raison de la fragilité de la plupart des populations existantes ; fragilité que des contextes ponctuels et particuliers ne doivent pas faire oublier.
Des «nettoyeurs» écolos

Si les vautours se mettent à commettre des prédations dans les troupeaux ovins et bovins, ce qui, bien évidemment, se traduit par une perte financière, leur présence permet cependant de « nettoyer » la montagne des animaux morts et ainsi, donc, d'éviter aux éleveurs des dépenses d'équarrissage.

 

Depuis peu les vautours mangent aussi les vivants


PREDATEURS - Plusieurs cas d'animaux de ferme tués ont été signalés au Pays basque...

Qu'est-ce qui a bien traversé l'esprit des vautours, habituellement nécrophages ? Plusieurs d'entre eux ont attaqué des animaux de ferme au Pays basque, dans le canton de Bidache (Pyrénées-Atlantiques).

«Une vache adulte d'environ six ans été attaquée et tuée vendredi par plusieurs dizaines de vautours affamés à Ilharre», a indiqué Didier Hervé, directeur de l'Institution Patrimoniale du Haut-Béarn (IPHB), citant des «témoignages dont la crédibilité ne fait pas de doute».

D'autres faits, «inquiétants», ont été récemment observés par des fermiers dans la région, notamment à Bergouey, autre commune du Pays basque proche de Bidache, à 30 km environ à l'est de Bayonne. Les attaques signalées ont concerné un poulain, une jument et une ânesse.

Des oiseaux affamés

Ces oiseaux, de plus en plus nombreux selon l'IPBH, seraient en manque d'alimentation notamment du fait de changement des modes d'élimination des déchets animaux dans les abattoirs.

L'attaque d'une vache vivante le 11 mai a fait l'objet d'un rapport de la gendarmerie de Saint-Palais. «Les gendarmes alertés par des témoins ont vu 100 à 150 vautours qui étaient encore dans les alentours», a précisé un responsable de cette gendarmerie, ajoutant que des fermiers assuraient en avoir vu «environ 400».

Selon l'IPBH, la population totale de vautours a été évaluée à environ 500 couples dans les Pyrénées-Atlantiques, un chiffre qui serait en forte augmentation. Il y aurait plus de 5.000 couples de vautours dans les provinces espagnoles voisines de Navarre et d'Aragon.


Source : http://www.20minutes.fr/



A manger et à boire! Faire taire les souffrances!

Carpe Diem, mais penses avant tout aux milliards de milliards d'enfants et petits enfants à venir, qui sont aussi toi


Nous sommes nos descendants!


Comment un objet non identifié de cette taille a-t-il pu passer inaperçu, avant son impact avec Jupiter?

Impact d'un objet non identifié sur Jupiter, le 23 juillet 2009 (Télescope Hubble)
Les requins comme biocarburants?


Le rôle de Terre sacrée est de nous révéler les informations utiles qui, autrement, atterriraient à la poubelle et passeraient peut-être inaperçues aux yeux des populations.

 

Mais bon sang, mais c'est bien sûr! L'Amour!Rejoindre le groupe Sauve la Terre!

 

1 euro symbolique par mois.

 

Liste d'informations environnementales, d'alerte et de réflexion, destinée aux Amis de la Vraie Vie.

Quel zèbres sommes-nous?

Toujours au coeur de l'actualité vraiment verte

 


 

Une nuée de Colibris, ce serait génial en attendant l'intervention des CanadairsLes lanceurs d'alerte de l'Association veillent bénévolement. Sur la vie animale et végétale, mais aussi sur nous. Car ils nous font confiance. Nous allons vite découvrir que nous pouvons effectivement faire la part du Colibri, en attendant les Canadairs, et que nous allons, avec un peu de chance, être rejetées à la mer par l'enfant.

Parmi les milliers de nouvelles qui affluent chaque jour, ils ne nous transmettent que celles qui ont le mérite d'éveiller notre conscience vers un respect plus grand de la Nature, afin que nous soyons de nouveau fiers d'être humain, animal conscient parmi les autres animaux conscients et sensibles, surtout avec leurs sens multipliés par rapport aux nôtres, dont ils sont pour la plupart équipés.

Et non plus une plaie, un virus, une maladie, une calamité, pour la Terre toute entière, planète -soit dit en passant- qui compte parmi les plus belles et les plus accueillantes de cet Univers...

 

...et où il pourrait tellement faire bon vivre

La beauté à l'état pur!
Lien utile : Pétition pour un futur
 

sauver la vie, sauver la planèteFaut-il craindre les hydrates de méthane?

 

Colibri! Si c'est pas pour les autres, fais-le au moins pour toi-même. Et l'enfant te rejettera peut-être à la mer. Pour continuer, de vie en vie, à travers tous les univers imaginables...

Une nuée de Colibris pour sauver la planète!

   
   
   
   
   
   
   
   
   
   



 

 

 
 



Surpopulation mondiale de l'humanité. Est-il encore temps de faire quelque chose?
 
SOS-planete
Comment trouvez-vous le site?
4 - Excellent
3 - Très bien
2 - Moyen
1 - Médiocre
0 - Nul

Résultats





Si c'est pas pour les autres, fais-le au moins pour toi. L'enfant te rejètera à la mer.


 

7131 Visiteur ! sur 2 Mois !

Au delà des petits moi, il y a l'Amitié et l'Amour! A égalité!

Fais circuler ce lien : http://contre-la-polution.fr.gd

La connaissance?Logo d'Eric Dernoncourt pour Terre sacrée

Que tu sois oeil, oreille, nez, coeur, poumon, foie, rein, main ou pied,

            deviens membres de se corps !







Ajouter un commentaire à cette page:
Votre nom:
Votre adresse e-mail:
Votre site web:
Votre message:

 
  Contre La Pollution !!
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
  ( Modérateur )
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
  Publicité
  Site en 24 Langues ! Merci .
  ( Forêt )
LES NORMES EN VIGUEUR, Y COMPRIS LES NOUVELLES NORMES EUROPPEENNES POSENT PROBLEME POUR PLUSIEURS RAISONS :

- D'abord, seuls les rejets dans l'atmosphère sont pris en compte dans le calcul des rejets d'un incinérateur. Or, d'après Greenpeace [1], " La réduction des émissions de dioxine et des métaux lourds dans les fumées semble avoir abouti à un accroissement parallèle du re largage de ces substances dans les cendres résiduelles, qui contaminent notre environnement".

Conclusion : les quantités de polluants rejetées dans l'environnement sont largement sous-estimées.

- Par ailleurs, selon le même rapport, Les nouvelles directives européennes n'ont pas formulé leurs objectifs de réglementation et de contrôle en fonction des impacts sur la santé humaine, mais en fonction de la faisabilité technique.

Cela signifie que les normes s'alignent sur les évolutions techniques en matière de traitement des fumées. Elles ne s'alignent pas sur les recherches en matière de santé.

Pour preuve, la lettre du SMVO de mai 2000 présente un tableau qui compare les rejets garantis par le projet d'incinérateur géant et les normes. Dans ce tableau, on constate qu'une installation à la pointe de la technique parvient tout juste à respecter les normes, dans le meilleur des cas pour les molécules dangereuses comme les dioxines et les furannes, de nombreux métaux lourds (Sb, As, Pb, Cr, Co, Cu, Mn, Ni, V, Sn, Se, Te), les chlorures d'hydrogène, l'oxyde d'azote et d'autres polluants.

- Concernant les rejets dans l'atmosphère, l'incertitude sur les quantités de polluants relargués est liée à la méthode de mesure. En Belgique une étude a montré que la technique de mesure des dioxines sur quelques heures (18 heures dans l'étude) avait sous estimé les émissions de dioxines par un facteur trente à cinquante. Or en France les mesures ont lieu sur des périodes de 6 à huit heures.

En conclusion, il est permis de douter des garanties données par un constructeur en matière de quantité de polluants rejetés dans l'atmosphère.

- Une étude publiée par The Lancet en mai 2001 (cette revue fait autorité au niveau mondial en matière d'études épidémiologiques) montre que même des doses de polluants très faibles ( en dessous des normes ) entraînent des modifications biologiques et des conséquences négatives pour la santé.
  ( Pollution ! )
Être exposé aux polluants atmosphériques c'est entrer en contact avec eux par l'intermédiaire de l'air ambiant. L'effet sanitaire éventuel est lié, notamment à la "dose absorbée". Cette dose est éminemment difficile à mesurer (Plan Régional IDF sur la Qualité de l'Air - PRQA, 1999)
L'impact de la pollution dépend de notre état de santé, de la concentration des polluants dans l'air, de la durée d'exposition, et de l'importance des efforts physiques que nous réalisons.
Ces quatre facteurs sont très importants dans l'évaluation précise de risques sanitaires liés à la pollution chez un individu. Et, ce dernier point est particulièrement sensible dans les zones de loisirs où les activités physiques et sportives sont nombreuses et les enfants plus fragiles présents.

Les véhicules de type diesel sont fortement émetteurs d'oxydes d'azote et de particules fines. En effet, les diesels émettent 30 à 100 fois plus de particules que les véhicules à essence, ce qui constitue 90 % des particules émises par l'ensemble des véhicules !
La composition des particules qui sont présentes dans l'atmosphère reste complexe à déterminer vu qu'elles résultent de mélanges de substances et d'agrégats dont l'origine, la granulométrie et la composition chimique varient en fonction du temps et de l'environnement.
On peut ainsi y relever du carbone, des composés minéraux d'origine tellurique ou anthropique (métaux, sels, nitrates, sulfates, composés organiques : Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques (HAP)).
L'adjonction d'additifs dans le gazole pour le rendre plus performant est également à l'origine de la toxicité des particules. Les sulfates et le carbone restent les constituants principaux des particules. De plus, celles qui sont émises par les différentes sources se modifient au cours de leur passage dans l'atmosphère. Par exemple, une particule carbonée d'origine diesel de 0,1 micromètre (µm) peut s'agglomérer avec d'autres particules et s'enrober de nitrates et de sulfates provenant de la transformation chimique des polluants gazeux.
  ( Pollution de l'air )
Dorénavant, les médias relatent quotidiennement les problèmes environnementaux. Les occasions sont malheureusement devenues multiples et la pollution atmosphérique s'impose comme un sujet qui préoccupe de plus en plus les citoyens, les journalistes, les politiques et les gouvernements.
A ce titre, les alertes sont nombreuses comme en témoigne la presse : "En Île-de-France AIRPARIF recommande aux personnes à risques (jeunes enfants, personnes asthmatiques ou allergiques, insuffisants respiratoires chroniques, personnes âgées... ) d'éviter toute activité physique intense et de respecter scrupuleusement les traitements médicaux en cours" (TF1, le 18 juillet 1999) ; "La pollution atmosphérique s'est aggravée en Île-de-France : Tous les éléments étaient conjugués pour que des pics de pollution atmosphérique soient à nouveau enregistrés (...) une météo défavorable, avec du soleil et un vent faible, une circulation routière très intense" (Le Monde, le 30 juillet 1999).

Ces deux extraits de presse écrite et de journal télévisé rendent compte des quatre composantes de la pollution atmosphérique :

* celle-ci est nuisible à la santé des personnes sensibles et vulnérables,
* les activités sportives leur sont déconseillées,
* elle se traduit par des " pics " lors de situations météorologiques anticycloniques,
* elle émane majoritairement du trafic routier.

L'état de la qualité de l'air en Île-de-France est donnée par le réseau de surveillance AIRPARIF.

Ces informations et ces préoccupations relativement récentes (elles datent d'une vingtaine d'années environ) attestent du renforcement des réseaux de mesures de la pollution atmosphérique et expliquent les agitations politiques et gouvernementales.
La journée annuelle "En ville sans ma voiture" dont les avantages ne sont pas perçus unanimement en est un exemple tout comme les efforts très récents des constructeurs automobiles qui nous proposent enfin des moteurs alternatifs (hybrides, électriques...).

Tandis que la loi sur l'air et l'utilisation rationnelle de l'énergie fut promulguée fin 1996, la même année les programmes PRIMEQUAL (qui a pour objectif de dresser un état des connaissances sur les différents aspects de la pollution atmosphérique) et PREDIT (focalisé sur la pollution des transports terrestres) se sont associés sous le terme PRIMEQUAL-PREDIT, programme national de recherche pour une meilleure qualité de l'air à l'échelle locale. Ceci, afin de maintenir la cohérence de toutes les recherches menées dans le domaine de la pollution de l'air urbain. De plus, l'année 1999 a vu apparaître les Plans Régionaux pour la Qualité de l'Air (PRQA) qui répertorient sur une échelle régionale les principaux polluants atmosphériques et l'évolution des sources d'émissions.
9897 Visiteur ! 439358 visiteurs (1873235 hits) Sur le Site !
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=© Contre-la-pollution est un projet indépendant, et à but non lucratif . Toute les agence,de l'écologie ne le regarde pas, Les Associations Naturel et logos associés sont des marques déposées du groupe de Naturel. Tous droits réservés. Copyright, des marques déposées et d'autres droits du matériel de Contre-la-pollution et d'autres services du groupe de Naturel Groupe.. sur ce site Web est possédé par Contre-la-Pollution. Tous droits réservés. Contre-la-pollution ne fait en aucune façon partie d'un autre site écologique et n'appartient en rien au groupe Naturel Groupe. Par conséquent, Naturel Groupe ne saurait être tenu responsable des propos et contenus diffusés sur ce site. Contact us : contre-la-pollution@fr.st - Phone :En Cours ..