Contre La Pollution !!!  
 
  L'actualité des clones ! 04/12/2016 16 04 17 (UTC)
   
 
"Contre-la-polution considère le CLONAGE REPRODUCTIF HUMAIN comme un crime contre la vie. Ce qui n'est bien sûr pas le cas du clonage thérapeutique qui vise seulement à produire des cellules-souches.

clones, clonage reproductif

clones, clonage reproductif15 avril 2009 : Du cabillaud cloné pour résoudre la crise des marins pêcheurs ?

Trois petits clones!Après tout le véritable premier animal cloné était une carpe en 1963! Plus récemment, en 2001, on a même cloné un gayal : une espèce de boeuf sauvage en voie d'extinction...

Disons que le clonage n'est peut-être pas LA solution pour augmenter les quotas de pêche, mais il devient de plus en plus une stratégie d'amélioration des élevages. Ainsi le petit Injaz, premier dromadaire cloné du monde, vient de naître. Il permettrait, selon ses papas du centre de recherche et de reproduction de Dubaï, de "préserver les gènes de dromadaires qui sont performants dans la production de lait et dans les courses".

Avec Injaz c'est la famille clonée qui s'aggrandit : une arche de Noé en "double" constituée au fil des années. Dolly la brebis (1996), Curmilina la souris (1997), Marguerite la vache (1998), Millie, Christa, Alexis, Carrel et Dotcom les 5 petits cochons (2000), Carbon Copy le chat (2001) et Snuppy le chien (2005), des taureaux (mars 2001), des lapins (2002), ou encore le couple hippique Prometa la jument (2003) et Paris-Texas le cheval (2005), il faut compter aussi Ralph le rat (2003), et les premières cellules souches de macaques en 2007...

Pour l'instant ces évolutions n'appartiennent pas encore à une firme (type Mosanto), ouf ! Mais l'éthique pose problème à mesure que la recherche avance. Alors la vraie bonne nouvelle c'est peut-être que contrairement aux Etats-Unis l'Union Europénne s'oriente vers l'interdiction des aliments issus d'animaux de clonage, pour l'instant... Mieux vaut ne pas se précipiter, non ?

http://bonnenouvelle.blog.lemonde.fr/2009

 

 

Première mondiale :
Une équipe coréenne réussit le clonage d'un chien

environnement, nature, écologie, biologiqueC'est une première mondiale: une équipe coréenne, déjà pionnière dans le domaine des cellules souches, a annoncé mercredi avoir réussi le clonage d'un chien, un lévrier afghan.

 

 

 

 

 

environnement, nature, écologique, bioFourmis: les mâles ont réinventé le clonage

environnement, nature, écologie, biologiqueChez les fourmis de feu, à en croire des chercheurs lausannois, les mâles ont recours au clonage pour produire des fils à leur image. Un phénomène unique dans le monde vivant.

 

 

 

 

Clonage: l'ONU se contente d'une déclaration de principes

environnement, nature, écologie, biologiquePlus de trois années de travaux et de discussions d'une commission de l'ONU sur l'interdiction du clonage reproductif humain aboutissent finalement à une déclaration de principes non contraignante laissant chaque Etat légiférer sur le sujet. Un résultat bien éloigné du traité international bannissant le clonage reproductif imaginé il y a quatre ans.

 

 

 

RETRO 2004 : Le clonage humain

environnement, nature, écologie, biologique8 ans après la naissance de la brebis Dolly, le premier clone animal, 2004 restera comme l'année du 1er clonage humain. Certes, officiellement, aucun bébé cloné n'est né, il s'agit de pur travail de biologie fondamentale. Reste que les obstacles techniques sont levés et seul subsiste désormais l'interdit moral...jusqu'à quand ?
C'est une équipe sud-coréenne qui a réalisé cette première mondiale dont les résultats sont parus dans le numéro de Science daté du 12 février 2004.

 

 

 

Pour 50.000 dollars, une Américaine s'offre un clone de son chat

environnement, nature, écologie, biologiqueUne Américaine a payé 50.000 dollars pour s'offrir un clone de son chat adoré, décédé en 2003, une première commerciale réalisée par une société californienne de bio-technologie désireuse d'ouvrir un marché selon elle prometteur.

Le chaton cloné, Little Nicky, a été présenté le 10 décembre, huit semaines après sa naissance, à sa propriétaire, une femme du Texas dont seul le prénom, Julie, a été divulgué.

 

 

 

ONU : un traité contre le clonage humain reproductif abandonné

clones, clonage reproductifBien que la très grande majorité des pays y soit favorable, il n'y aura pas de convention internationale condamnant le clonage humain reproductif -le processus qui permettrait de créer un être humain à partir de l'ADN d'un être déjà existant. Bloquées depuis deux ans par une forte division sur cette question, les Nations Unies abandonnent l'idée d'une convention au profit d'une déclaration politique beaucoup moins contraignante.

 

 


 

clones, clonage reproductif

Le clonage reproductif humain

Un sondage américain a révélé que 7% des adultes aimeraient se faire cloner ! Leurs motivations sont variées : disposer d'un réservoir d'organes pour le cas où ils auraient besoin d'une greffe, continuer d'exister après la mort, etc.

D'autres suggèrent le clonage des personnes possédant certaines combinaisons de gènes, comme des savants ou des sportifs.

D'autres encore proposent le clonage des personnes chères qui seraient décédées. Derrière tous ces rêves, se profilent le désir d'uniformité (répliquer à l'infini ceux qui nous plaisent) et le désir d'immortalité (refuser la mort d'un être cher ou sa propre mort).

Évidemment, pour l'instant, cela n'est pas réalisable puisque la technique n'est pas encore au point.

Mon clone est-il mon double ? Suis-je un être unique ou peut on me fabriquer à des milliers d'exemplaires?

Un clone a le même patrimoine génétique que le donneur de la cellules somatique, contrairement aux autres individus qui sont le résultat d'un brassage de gènes issus de leur père et de ceux de leur mère. Mais le clone est-il pour autant une copie fidèle de son donneur? Rien n'est plus éloigné de la réalité, puisque l'identité, tant au niveau biologique qu'au niveau psychologique, n'est pas la seule conséquence du génome. Sur le plan biologique, la différence entre deux cellules réside non seulement dans les chromosomes mais aussi dans le cytoplasme (cas de l'ADN mitochondrial par exemple). Quant à l'identité d'un être vivant complexe, elle est bien plus que la seule conséquence de l'identité biologique: elle est aussi le résultat d'une expérience, d'une mémoire. Mon clone aura mes gènes mais il naîtra bien des années après moi, sans être soumis au même environnement, sans avoir mes souvenirs, sans rencontrer ceux qui, par ce qu'ils m'ont donné d'eux, ont transformé ma vie. Mon clone n'est donc pas moi: c'est un autre, avec mes gènes. On ne peut pas me photocopier.


 

 

Suite

 

 

«On mangera un jour des descendants de clones»

environnement, nature, écologie, biologiqueLes échecs de clonage humain ont presque fait oublier que des centaines de mammifères, au patrimoine génétique identique, se multiplient dans les laboratoires depuis la naissance et surtout la mort de Dolly. Le professeur Jean-Paul Renard, directeur de l'Unité de biologie du développement et biotechnologie à l'INRA, et père de la première génisse clonée, était lundi soir à Genève pour aborder la question du clonage chez les mammifères.

 

 

 

Des chercheurs de Dalhousie sont les premiers à cloner un insecte

environnement, nature, écologie, biologiqueDes chercheurs de l'Université Dalhousie ont annoncé mardi une première mondiale: le clonage d'un insecte, plus précisément une mouche à fruit.

 

 

 

Avis aux allergiques : pour 3500 dollars US, offrez vous un minou qui ne fait pas éternuer

Un chercheur américain tente de produire un chat génétiquement modifié qui n'entraînerait pas d'allergies à son contactA 3500 dollars US le minou, ce chat est hypoallergénique. L'animal a été génétiquement modifié afin que ses poils, sa salive ou toute autre de ses excrétions ne fassent éternuer aucun être humain, même le plus sensible. La compagnie californienne Allerca qui annonce avoir développé ce «frankenpet», un Shorthair britannique, accepte les commandes pour des livraisons à partir de 2007. L'entreprise espère vendre 200 000 félins la première année, tous clones d'une même bête.

 

 

 

Trois mulets clonés en bonne santé et normaux, selon les chercheurs

environnement, nature, écologie, biologiqueTrois jeunes mulets, premiers membres d'une famille de chevaux à être clonés sont tous en bonne santé et normaux, ont annoncé les chercheurs en les présentant dimanche.

 

 

 

 

 

Jacques Chirac souligne l'urgence d'un code universel de bioéthique

environnement, nature, écologie, biologiqueJacques Chirac a profité d'un discours devant la Conférence générale de l'Unesco, mardi 14 octobre à Paris, pour appeler la communauté internationale à élaborer de toute urgence un code de bioéthique qui auraitune portée universelle.

 

 

 

 

Le rat Ralf, premier rat cloné par des français

environnement, nature, écologie, biologiqueLe rat Ralf est agréablement gras, tout à fait en bonne santé, et parfaitement blanc en bon rat de race albinos. D'une certaine façon, Ralf est un rat catégorie RAS ­ rien à signaler ­ et c'est bien cette insigne insignifiance qui lui vaut d'être exposé de façon avantageuse, ce vendredi, dans la revue Science : à dix mois, Ralf se porte comme un charme et cela, alors même qu'il est un clone.

 

 

 

Le clonage humain peut-être impossible avec les techniques actuelles

environnement, nature, écologie, biologiqueLe clonage humain, mission impossible? Il semble en effet irréalisable, en l'état actuel de la science, de »copier» des êtres humains ou même des primates, selon des scientifiques qui suggèrent que les tentatives de clonage reproductif sur des singes ont échoué à cause d'un obstacle moléculaire fondamental.

 

 

 

L'autre canular de Raël : la machine à cloner

environnement, nature, écologie, biologiqueIl n'y a pas qu'avec ses prétendus clones que Raël a fait parler de lui. Il y a aussi une "machine à cloner", dont on a vaguement entendu parler l'an dernier. Une extraordinaire machine, à n'en pas douter puisque, selon la compagnie Clonaid, c'est grâce à elle qu'auraient été clonés les bébés en question.







Ajouter un commentaire à cette page:
Votre nom:
Votre adresse e-mail:
Votre site web:
Votre message:

 
  Contre La Pollution !!
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
  ( Modérateur )
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
  Publicité
  Site en 24 Langues ! Merci .
  ( Forêt )
LES NORMES EN VIGUEUR, Y COMPRIS LES NOUVELLES NORMES EUROPPEENNES POSENT PROBLEME POUR PLUSIEURS RAISONS :

- D'abord, seuls les rejets dans l'atmosphère sont pris en compte dans le calcul des rejets d'un incinérateur. Or, d'après Greenpeace [1], " La réduction des émissions de dioxine et des métaux lourds dans les fumées semble avoir abouti à un accroissement parallèle du re largage de ces substances dans les cendres résiduelles, qui contaminent notre environnement".

Conclusion : les quantités de polluants rejetées dans l'environnement sont largement sous-estimées.

- Par ailleurs, selon le même rapport, Les nouvelles directives européennes n'ont pas formulé leurs objectifs de réglementation et de contrôle en fonction des impacts sur la santé humaine, mais en fonction de la faisabilité technique.

Cela signifie que les normes s'alignent sur les évolutions techniques en matière de traitement des fumées. Elles ne s'alignent pas sur les recherches en matière de santé.

Pour preuve, la lettre du SMVO de mai 2000 présente un tableau qui compare les rejets garantis par le projet d'incinérateur géant et les normes. Dans ce tableau, on constate qu'une installation à la pointe de la technique parvient tout juste à respecter les normes, dans le meilleur des cas pour les molécules dangereuses comme les dioxines et les furannes, de nombreux métaux lourds (Sb, As, Pb, Cr, Co, Cu, Mn, Ni, V, Sn, Se, Te), les chlorures d'hydrogène, l'oxyde d'azote et d'autres polluants.

- Concernant les rejets dans l'atmosphère, l'incertitude sur les quantités de polluants relargués est liée à la méthode de mesure. En Belgique une étude a montré que la technique de mesure des dioxines sur quelques heures (18 heures dans l'étude) avait sous estimé les émissions de dioxines par un facteur trente à cinquante. Or en France les mesures ont lieu sur des périodes de 6 à huit heures.

En conclusion, il est permis de douter des garanties données par un constructeur en matière de quantité de polluants rejetés dans l'atmosphère.

- Une étude publiée par The Lancet en mai 2001 (cette revue fait autorité au niveau mondial en matière d'études épidémiologiques) montre que même des doses de polluants très faibles ( en dessous des normes ) entraînent des modifications biologiques et des conséquences négatives pour la santé.
  ( Pollution ! )
Être exposé aux polluants atmosphériques c'est entrer en contact avec eux par l'intermédiaire de l'air ambiant. L'effet sanitaire éventuel est lié, notamment à la "dose absorbée". Cette dose est éminemment difficile à mesurer (Plan Régional IDF sur la Qualité de l'Air - PRQA, 1999)
L'impact de la pollution dépend de notre état de santé, de la concentration des polluants dans l'air, de la durée d'exposition, et de l'importance des efforts physiques que nous réalisons.
Ces quatre facteurs sont très importants dans l'évaluation précise de risques sanitaires liés à la pollution chez un individu. Et, ce dernier point est particulièrement sensible dans les zones de loisirs où les activités physiques et sportives sont nombreuses et les enfants plus fragiles présents.

Les véhicules de type diesel sont fortement émetteurs d'oxydes d'azote et de particules fines. En effet, les diesels émettent 30 à 100 fois plus de particules que les véhicules à essence, ce qui constitue 90 % des particules émises par l'ensemble des véhicules !
La composition des particules qui sont présentes dans l'atmosphère reste complexe à déterminer vu qu'elles résultent de mélanges de substances et d'agrégats dont l'origine, la granulométrie et la composition chimique varient en fonction du temps et de l'environnement.
On peut ainsi y relever du carbone, des composés minéraux d'origine tellurique ou anthropique (métaux, sels, nitrates, sulfates, composés organiques : Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques (HAP)).
L'adjonction d'additifs dans le gazole pour le rendre plus performant est également à l'origine de la toxicité des particules. Les sulfates et le carbone restent les constituants principaux des particules. De plus, celles qui sont émises par les différentes sources se modifient au cours de leur passage dans l'atmosphère. Par exemple, une particule carbonée d'origine diesel de 0,1 micromètre (µm) peut s'agglomérer avec d'autres particules et s'enrober de nitrates et de sulfates provenant de la transformation chimique des polluants gazeux.
  ( Pollution de l'air )
Dorénavant, les médias relatent quotidiennement les problèmes environnementaux. Les occasions sont malheureusement devenues multiples et la pollution atmosphérique s'impose comme un sujet qui préoccupe de plus en plus les citoyens, les journalistes, les politiques et les gouvernements.
A ce titre, les alertes sont nombreuses comme en témoigne la presse : "En Île-de-France AIRPARIF recommande aux personnes à risques (jeunes enfants, personnes asthmatiques ou allergiques, insuffisants respiratoires chroniques, personnes âgées... ) d'éviter toute activité physique intense et de respecter scrupuleusement les traitements médicaux en cours" (TF1, le 18 juillet 1999) ; "La pollution atmosphérique s'est aggravée en Île-de-France : Tous les éléments étaient conjugués pour que des pics de pollution atmosphérique soient à nouveau enregistrés (...) une météo défavorable, avec du soleil et un vent faible, une circulation routière très intense" (Le Monde, le 30 juillet 1999).

Ces deux extraits de presse écrite et de journal télévisé rendent compte des quatre composantes de la pollution atmosphérique :

* celle-ci est nuisible à la santé des personnes sensibles et vulnérables,
* les activités sportives leur sont déconseillées,
* elle se traduit par des " pics " lors de situations météorologiques anticycloniques,
* elle émane majoritairement du trafic routier.

L'état de la qualité de l'air en Île-de-France est donnée par le réseau de surveillance AIRPARIF.

Ces informations et ces préoccupations relativement récentes (elles datent d'une vingtaine d'années environ) attestent du renforcement des réseaux de mesures de la pollution atmosphérique et expliquent les agitations politiques et gouvernementales.
La journée annuelle "En ville sans ma voiture" dont les avantages ne sont pas perçus unanimement en est un exemple tout comme les efforts très récents des constructeurs automobiles qui nous proposent enfin des moteurs alternatifs (hybrides, électriques...).

Tandis que la loi sur l'air et l'utilisation rationnelle de l'énergie fut promulguée fin 1996, la même année les programmes PRIMEQUAL (qui a pour objectif de dresser un état des connaissances sur les différents aspects de la pollution atmosphérique) et PREDIT (focalisé sur la pollution des transports terrestres) se sont associés sous le terme PRIMEQUAL-PREDIT, programme national de recherche pour une meilleure qualité de l'air à l'échelle locale. Ceci, afin de maintenir la cohérence de toutes les recherches menées dans le domaine de la pollution de l'air urbain. De plus, l'année 1999 a vu apparaître les Plans Régionaux pour la Qualité de l'Air (PRQA) qui répertorient sur une échelle régionale les principaux polluants atmosphériques et l'évolution des sources d'émissions.
9897 Visiteur ! 439358 visiteurs (1873270 hits) Sur le Site !
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=© Contre-la-pollution est un projet indépendant, et à but non lucratif . Toute les agence,de l'écologie ne le regarde pas, Les Associations Naturel et logos associés sont des marques déposées du groupe de Naturel. Tous droits réservés. Copyright, des marques déposées et d'autres droits du matériel de Contre-la-pollution et d'autres services du groupe de Naturel Groupe.. sur ce site Web est possédé par Contre-la-Pollution. Tous droits réservés. Contre-la-pollution ne fait en aucune façon partie d'un autre site écologique et n'appartient en rien au groupe Naturel Groupe. Par conséquent, Naturel Groupe ne saurait être tenu responsable des propos et contenus diffusés sur ce site. Contact us : contre-la-pollution@fr.st - Phone :En Cours ..